Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 18:26
BIRD BOX - Josh Malerman - Sandrine

Résumé : Malorie élève ses enfants de la seule façon possible : barricadés chez eux. Dehors, il y a un danger terrible, sans nom. S’ils s’aventurent à l’extérieur, ce sera les yeux bandés pour rester en vie. S’ils ôtent leurs bandeaux, ils se donneront la mort avec une violence inouïe. Malorie a deux solutions : rester cachée avec ses enfants, isolée, ou bien entamer un terrifiant périple jusqu’au fleuve dans une tentative désespérée, presque vaine, pour rejoindre une hypothétique colonie de survivants. La maison est calme. Les portes sont verrouillées, les rideaux sont tirés, les matelas cloués aux fenêtres. Les enfants dorment dans la chambre de l’autre côté du couloir. Mais bientôt, elle devra les réveiller et leur bander les yeux. Aujourd’hui, ils doivent quitter la maison et jouer le tout pour le tout.

J’ai commencé cette histoire sans arrières pensées, quoique ! Suivre le périple d’une mère et de ses enfants qui pour leur survie doivent cheminer le long d’un fleuve les yeux bandés, on se dit oups, ne va-t-on pas un peu s’emmerder ???

Comment l’auteur va-t-il nous guider, nous captiver et nous surprendre ?

Autant de questions que j’ai vite oubliées !!

L’histoire alterne entre ce voyage et les souvenirs de l’héroïne nous racontant le début des événements sans nous en donner les causes, amenant petit à petit des personnages qui comme Malorie font partie des rares survivants du « Mal » qui s’est abattu sur le monde. On se retrouve plongé dans un huit clos étouffant, au sein duquel les tensions vont monter petit à petit distillant le doute et la méfiance. Les personnalités s’exacerbant peu à peu sur fond de terreur et de lutte pour la survie, car lorsque l’on ne peut pas voir contre qui ou quoi lutter, la peur devient irrationnelle et totalement incontrôlable et parfois mieux vaut la mort que cette lumière sourde teintée de folie…

Les quelques excursions en extérieur pour trouver des vivres donnent lieu à des grands moments de frousse et de sueurs froides. Mais le pire reste cette lente progression « dans le noir » pour Malorie et ses enfants, peuplée de bruits, de souffles et de hurlements non identifiables, c’est carrément flippant !!!

Si vous souhaitez un petit livre bien « LISSE» ou vous saurez à la fin le pourquoi du comment, passez votre chemin !! Si par contre vous avez l’esprit ouvert et prêt à être titiller dans tous les sens, ce livre est pour vous car c’est toute sa force !

Josh Malerman dont c’est le premier roman, réussit le pari de nous embarquer dans une histoire « à l’aveugle », ou la suggestion laisse libre cours à l’imagination, en maintenant une tension oppressante et permanente. L’angoisse va crescendo, chaque page étant un peu plus éprouvante que la précédente.

On peut tout imaginer dans cette histoire ou se dire qu’en fait tout ça n’est peut-être qu’un leurre, que rien de tout cela n’existe … A vous de voir ! Au final la recette fonctionne à merveille, et malgré une fin un peu convenue c’est un très très bon livre ! A ne pas manquez !

Bonne lecture Sandrine

En Librairie le 17 septembre 2014 - Calmann-Lévy - 372 pages

Partager cet article

Repost 0
Published by Demosthène
commenter cet article

commentaires