Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 août 2016 5 19 /08 /août /2016 21:14
Le huitième livre de Vésale de Jordi Llobregat, par Ingrid.

Vivitur ingenio, caetera mortis erund. Ce n'est que par son génie que l'homme peut vivre éternellement.

Mon résumé :

Barcelone,1888. La ville est en ébullition, entre les prémices de l'électricité et l'Exposition Universelle qui approche à grands pas, ce que ne sait pas la bourgeoisie est qu'il y a des retards dans les travaux, mais surtout que des corps de jeunes filles sont retrouvés dans les égouts, mutilées, certains organes ou membres manquants, la populace attribue ces meurtres au Gos Negre, esprit damné mi-chien mi-spectre, gardien des portes de l'Enfer.

C'est dans cette ambiance survoltée que Daniel Amat, jeune professeur promu à une grande carrière à Oxford, futur gendre du doyen, fait son retour dans sa ville natale, ville qu'il a fui depuis sept ans, après un drame familial. Il revient pour assister aux obsèques de son père, médecin renommé, qui, à la grande surprise de Daniel a consacré les derniers mois de sa vie à soigner les plus pauvres de la ville !

La rencontre de Daniel avec Bernat Fleixa, journaliste pour El Correode Barcelona, va amener le jeune homme à se demander si son père n'aurait pas été assassiné, en effet, il apparait qu'en plus des soins, le médecin menait l'enquête sur les crimes atroces !!

Aidés par le mystérieux Pau Gilbert, étudiant en médecine des plus brillants, qui fut le dernier assistant du médecin, Daniel et Fleixa vont s'enfoncer dans les bas-fonds non seulement de Barcelone, mais de l'espèce humaine, ils vont aller de découvertes en révélations plus surprenantes les unes que les autres, tant sur leurs pairs que sur chacun d'entre eux ...

Mon avis :

Une couverture magnifique, une histoire qui se déroule à Barcelone, un auteur espagnol comparé à Carlos Ruiz Zafon, il n'en fallait pas plus pour me titiller, et vous savez quand ça titille, on se doit de détitiller ...

Jordi Llobregat nous a sorti une petite merveille de plus de 600 pages qui non seulement m'a fait littéralement prendre mon pied, mais surtout n'a pas à rougir de la comparaison avec son ainé !

Un premier roman plus que prometteur avec ses courts chapitres qui ne nous laissent aucun répit, le rythme est effréné, le suspens arrive crescendo, des revirements qui nous laissent pantois, pour ne pas dire sur le cul ...

En parallèle, le contexte historique entre l'Expo Universelle, les balbutiements de l'électricité,ceux de la médecine tant physique que psychiatrique, le cursus universitaire avec ses autopsies publiques, contribue grandement à la qualité de ce roman. Roman qui doit aussi beaucoup à la qualité de ses personnages, ô combien vivants ! avec leurs qualités, leurs défauts, leurs secrets (et quels secrets !! je défie quiconque de me dire qu'il s'en doutait), que j'ai aimé ces quelques heures dans cette ville que j'affectionne, en compagnie de ce trio improbable, une petite préférence pour Fleixa qui n'est pas sans me rappeler un certain Fermin Romero de Torres, bien connu des aficionados de Carlos Ruiz Zafon !!

Un immense merci aux Éditions du Cherche-Midi pour leur confiance.

Le huitième livre de Vésale de Jordi Llobregat, 620 pages, paru en avril 2016, le Cherche-Midi, collection Thrillers.

www.cherche-midi.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Demosthène
commenter cet article

commentaires