Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2017 2 31 /01 /janvier /2017 19:21
Prendre les loups pour des chiens - Hervé Le Corre - Sandrine

 4ème de  Couv : Après avoir purgé cinq ans pour un braquage commis avec son frère Fabien, Franck sort de prison? Il est hébergé par les parents de Jessica, la compagne de Fabien. Le père maquille des voitures volées, la mère fait des heures de ménage dans une maison de retraite. Et puis il y a la petite Rachel, fille de Jessica, qui ne mange presque rien et parle encore moins. Qu'a-t-elle vu ou entendu dans cette famille toxique où règne la haine, le mensonge et le malheur ? Dans une campagne écrasée de chaleur, à la lisière d'une forêt angoissante, les passions vont s'exacerber. Entre la dangereuse séduction de Jessica, l'absence prolongée de Fabien et les magouilles des vieux, Franck est comme un animal acculé par des loups affamés....

 

Ressenti :

Franck sort de prison après avoir purgé sa peine pour un braquage commis avec son frère Fabien et pour lequel lui seul a été condamné, son frère ayant réussi à se sauver. Justement il l’attend ce frère, depuis tout ce temps, mais c’est Jessica la petite amie de celui-ci qui vient le chercher, Fabien étant en Espagne pour affaire dixit la demoiselle….

Le voilà arrivé en lieu et place et sous un cagnard écrasant il fait la connaissance de sa «famille d’accueil».

D’abord le père, traficotant des bagnoles, en cheville avec les Gitans, le regard torve, pas franc du collier et pas très courageux non plus. Ensuite, la mère, une saleté malveillante, avec du fiel plein son vieux bec et la méchanceté chevillée au corps. Gros plan sur la fille Jessica, mi-ange, mi-démon, sans respect ni principes, se servant de son sexe comme de son atout majeur, manipulatrice, provocante et violente.

Et puis il y a Rachel la petite fille, une enfant mystérieuse et trop taciturne pour son âge, le regard souvent triste, victime d’une vie dégueulasse qu’on lui balance à la face et qu’elle s’efforce d’assumer avec défiance mais beaucoup de maturité. Son silence intrigue et son attitude réveille chez Franck un instinct protecteur.

Reste le chien (oui désolée j’aime les bêtes !) créature omniprésente, sombre et grondante qui semble cristalliser toute la violence contenue de ces trois adultes réunis et qui rode sans cesse dans ce décor les muscles bandés prêt à bondir.

Très vite Franck se retrouve embringué dans une sale histoire dont il est l’acteur à ses dépends, jouet manipulé, encore fragilisé par l’univers carcéral, dans l’ombre d’un frère absent et à la merci de ses souvenirs, soumis à ses désirs il est perdu et se laisse avaler dans une spirale infernale pas tout à fait conscient que la trahison se profile. Quelle sera l’issue ? Fatale ou heureuse ? Je vous laisse le soin et surtout le plaisir de le découvrir !

Prendre les loups pour des chiens est un roman noir vous l’aurez deviné, beau et sincère, qui va droit au cœur, sans concessions et un peu douloureusement je dois dire. Entre l’ombre et la lumière l’auteur nous ballote sans ménagement. Les mots sont son pouvoir et l’expression de l’âme sa force. J’aime quand ça me remue les tripes, et là pour le coup ça vous chavire tout à l’intérieur.

Bref, un Putain de coup de cœur !!

Bonne lecture

Sandrine

http://www.payot-rivages.net/livre_Prendre-les-loups-pour-des-chiens-Herve-LE-CORRE_ean13_9782743637910.html

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Demosthène
commenter cet article

commentaires