Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 13:55

Quatrième de couverture :

Kevin White est amnésique partiel et séquentiel depuis l’enfance. Pour résumer, chaque jour, à partir de 17h jusqu’au réveil le lendemain matin, il ne se souvient absolument de rien.

Pour pallier à ce handicap particulièrement gênant, Kevin organise sa vie de façon méthodique : repères de temps, post-it, aides psychotechniques… Toute sa vie est minutée et organisée pour qu’il subisse le moins de préjudices possibles.

Mais un jour, sa vie bascule. Kevin se réveille dans la salle des coffres d’une banque fédérale ! Trois millions de dollars ont disparu alors que les portes de la banque sont restées fermées toute la nuit et qu’il n’y a ni témoin, ni braqueur.

Sans souvenir, il devient aux yeux des enquêteurs le suspect numéro 1 de ce casse pour le moins insolite.

Mis en examen, Kevin va alors devoir remonter dans son passé pour découvrir la vérité sur cette histoire… et sur sa vie.

Mon avis :

Je me lance dans quelque chose qui n'est pas facile, écrire un article sur un livre qui me laisse des plus perplexes ...

C'est vrai que chez Démosthène et les Pétroleuses on publie surtout nos coups de foudre, ou alors des coups de pouce aux nouveaux auteurs, mais là, ce roman m'a été proposé via le blog Evadezmoi qui a eu la géniale idée, avec l'accord de l'auteur et de l'éditeur, de le faire voyager entre blogueurs, je les remercie tous pour leur confiance.

Donc voilà, ça fait une bonne semaine que je l'ai fini, que je me creuse les méninges et que je ne suis pas plus avancée qu'en refermant ses pages !!

Je peux déjà dire que ce n'est pas un livre qui restera gravé dans ma mémoire, mais je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé, je l'ai lu en moins de quatre jours, ce qui est relativement rapide, quand je n'accroche pas en général, je mets trois plombes à lire, j'ai quand même été prise par ce roman, au suspens constant, qui nous pousse à tourner les pages tellement on veut connaître le fin mot de l'histoire, c'est plutôt positif, non ?

J'avoue que l'idée de départ est super intéressante et très originale, ce mec qui perd la mémoire à partir de dix-sept heures, c'est la première fois que je lis ça, et ça m'a grandement titillée, après les rebondissements sont légion, et ces rebondissements sont de vrais claques en pleine face, impossible de les voir venir, et ça c'est un truc que j'affectionne, m'en prendre plein la face, encore un point positif !!

Ce qui m'a le plus dérangé, et ça je ne me l'explique pas, est que je ne me suis attachée à aucun des personnages ?! Je ne me l'explique pas !! L'auteur a pourtant, et ça se sent, fouillé la psychologie de ceux-ci, notamment celle de Kevin, qui en a vu de belles pendant sa vie, mais non, avec moi, ça n'a pas pris, je n'ai pourtant pas un cœur de pierre, au contraire, je suis une vraie guimauve dès qu'il y a une histoire triste ... De même j'adore détester certains personnages, et là, la seule qui a éveillé chez moi des sentiments d'agacement est Shirley, elle peut être fière d'elle, j'avais envie de lui coller des coups de pied au cul, et ce, dès sa première apparition.

Donc, un roman en demi-teinte pour moi, mais je ne me fais pas de souci pour Xavier Massé, parmi les différents blogueurs par qui ce premier roman transite, les retours sont meilleurs que le mien, sans rancune Xavier ? Ceci dit, écrire cet article est sûrement aussi difficile pour moi, que vous pour le lire :/

L'auteur :

Xavier-masse_regular

Né en 1977 à Roussillon, Xavier MASSÉ a très tôt été fan de fiction, et notamment de cinéma.

En effet, durant sa jeunesse, armé d’une caméra Super 8, il suivait son grand frère les mercredis après-midi pour tenter de réaliser maladroitement des films d’horreur…

Avec le temps, l’horreur a laissé place au thriller-polar, et le cinéma s’est effacé au profit de l’écriture avec un goût toujours plus prononcé pour les scenarii tordus et complexes.

C’est ainsi que sont nées les prémices de son premier livre, « Répercussions » (IS Edition, Marseille, 2016), un thriller à « tiroirs » qu’on ne lâche pas avant la fin, avec des ressorts psychologiques bien fouillés et des énigmes en cascades.

Entretemps, après des études en Génie civil, il entre à la SNCF où il est actuellement cadre.

« Répercussions » est son premier roman publié, dans la collection « Sueurs glaciales » de IS Edition.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Demosthène
commenter cet article

commentaires