Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2013 4 11 /04 /avril /2013 22:48

 

9782253116332-0-378570.jpgPrésentation de l'éditeur: En novembre 2001, Gary Ridgway, le tueur en série le plus meurtrier des États-Unis, est enfin arrêté. L'assassin de la " Green River ", le fleuve vaseux dans lequel il plongeait ses victimes après les avoir violées et étranglées, échappait à la police depuis vingt ans. Voilà justement vingt ans qu'Ann Rule suit pas à pas les avancées de l'enquête, qu'elle réunit des indices sur Ridgway et son mode opératoire, qu'elle collecte des informations sur les quarante-huit victimes. Qu'avaient en commun ces jeunes filles au physique si différent ? Leur fragilité psychologique ? Leur existence marquée par des drames ? La réponse se trouve-t-elle au fond de cette rivière rouge sang ?

Mon avis: Les livres sur les vrais serial killers, je n'en ai pas lu des tonnes, mais j'en ai lu quelques uns tout de même.
Après la lecture de ce Ann Rule, je dois bien avouer être assez sceptique...
Je m'explique!

Déjà... l'écriture de Ann Rule... Oulaaa, c'est vraiment pas ça. Et c'est con hein, mais moi, ça me bloque souvent.
Il y a aussi l'angle avec lequel elle présente l'affaire. Je m'attendais à avoir comme dans tous les livres du genre ou presque que l'on parle du tueur dès le début. Qu'elle parle de son enfance et remonte petit à petit le fil de sa vie. Puis parle de l'affaire, le côté enquête, les victimes et enfin, le procès. Et bien, il n'en sera rien!
Elle relate l'affaire sur plus de la moitié du livre en nous parlant presque exclusivement des victimes. Elle nous parle de toutes les femmes en prenant le temps de nous raconter un peu leur vie, ce qu'elles sont avant de mourir. Elle essaie de trouver un lien entre elles.

Elle commence à nous parler de Gary Ridgway dans un tout petit chapitre de 2 ou 3 pages. Puis ne reviendra sur lui que plus tard, dans d'autres courts chapitres coincés au milieu d'autres...
Je ne sais pas... moi ça me gène cette façon de faire. J'ai eu du mal du coup à bien visualiser qui était ce type. Du mal a cerner son enfance et ses motivations.
Elle nous parle d'un type étrange et avec de fortes pulsions sexuelles mais.... ouais, non, ça ne prend pas vraiment.
Le bouquin manque aussi cruellement de "punch". J'ai mis 5 jours à le lire, ça prouve bien mon peu d'intérêt pour le livre.

Ann Rule a aussi ce côté très moralisateur qui me dérange. Le tueur est forcément le "Diable". Elle stigmatise un peu tout, tout le temps. Ne prend pas vraiment de recul sur la chose comme il est normalement bon de le faire dans ce genre d'ouvrage.

Alors, oui, j'ai tout de même appris pas mal de choses sur cette affaire. Notamment sur le travail parfois laborieux des flics qui ont mis 20 ans pour mettre la main sur l'un des tueurs les plus "voraces" de l'histoire. Aussi sur leur manque de moyen, et la galère qu'était de travailler sans l'ADN dans les années 80. Mais aussi sur les ravages causés par la presse dans ce genre d'affaire, mais "la rivière rouge sang" ne me restera sûrement pas en mémoire pendant de longues années...

gary
__________________________________________________________________________________
Ann Rule - La rivière rouge sang - Éditions Le Livre De Poche - 380 pages - 01/06/07
Mon
FACEBOOK

Partager cet article

Repost 0
Published by Demosthène
commenter cet article

commentaires