Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 01:07

9782266204996, 0-1268385Présentation de l'éditeur: Un cadavre en morceaux est retrouvé aux environs de Paris. La victime a été décapitée et son corps martirisé a fait l'objet d'une mise en scène défiant l'imagination.
Le commissaire Franck Sharko est dépêché sur les lieux. Les ténèbres, il connaît: sa femme a disparu depuis six mois. Aucun signe de vie, aucune demande de rançon. Et cette nouvelle affaire, en réveillant le flic qui dormait en lui, va l'emmener au coeur de la nuit, loin, beaucoup trop loin...

On ne peut pas vraiment dire que Franck Thilliez et moi, ce soit une grande et belle histoire d'amour.
Je n'ai pas grand chose contre Thilliez, voir rien du tout, c'est juste que... Bah, voilà, c'est pas trop trop mon truc.
Il y'a deux ans, j'ai lu "La forêt des ombres". Ouais, sympa sans plus. Puis j'ai lu "Vertige". Vraiment bon. Puis, par deux reprises, j'ai mis le nez dans L'anneau de Moebius". Par deux reprises, j'ai lâché l'affaire vers 150/200 pages. Trop long, trop...chiant.
Alors du coup, j'avais décidé de m'arrêter là avec lui...
Maiiiiiiis une personne a su se montrer convaincante et m'a dit ô combien il fallait que je lise "Train d'enfer pour ange rouge". C'est maintenant chose faite. Alors voilà ce que j'en pense!

Bon, j'arrête le suspense ici, hein! Non, "Train d'enfer pour ange rouge" n'est pas un coup de coeur. Non, non! Bon, je vous rassure, ce n'est pas non plus une grosse bouse! Non, non.
C'est un roman... sympa!

Par certains points Franck Sharko m'a un peu rappelé ce cher Jack Caffery de Mo Hayder. Bon, en version un peu moins sombre et moins torturé tout de même. Mais je pense que le personnage a un potentiel pour devenir assez "trash", sombrer dans la noirceur, pur et dur!
Thilliez creuse lui aussi son personnage et aime à le torturer. C'est d'ailleurs étrange qu'il lui ait donné son propre nom...
Autre chose assez étrange et assez discutable: Le fait que Sharko se retrouve SYS-TÉ-MA-TI-QUE-MENT seul quand il se passe un truc. Toujours, toujours, toujours! Du coup, il s'en prend plein la tronche le pauvre. ça sent la merde, mais non, il fonce sans renforts.
Mais bon... passons!

L'enquête met un peu de temps à vraiment décoller, on stagne assez vite lors des 150 premières pages. J'ai comme l'impression que Thilliez lui-même ne savait pas trop dans quelle direction partir et du coup... il part un peu dans tous les sens...
Cela dit, ça apporte pas mal de rebondissements et de fausses pistes, ce qui est assez appréciable bien que certaines ficelles soient un peu grosses par moments.

Thilliez semble aimer l'horreur et du coup, n'y va pas vraiment de main morte sur le trash un peu crade. Est-ce que c'est vraiment nécessaire? Je ne sais, m'enfin moi, ça ne me dérange pas :)
Il creuse les profondeurs de la perversion et nous sort une documentation assez incroyable sur les paraphilies et le milieu SM. On apprends pas mal de truc lors de la lecture et ça aussi c'est appréciable.

L'ambiance est assez lourde tout du long et le mystère planant sur la femme de Sharko est des plus intéressant. Mais le tout reste dans la veine des thrillers classique et ne renouvelle pas vraiment le genre. L'écriture est... travaillée... peut-être même trop. Comme si Thilliez voulait prouver qu'il sait manier la plume, sauf que par moment, ça sonne faux. Il utilise trop de métaphores, ce qui plombe le récit de ci de là.
La fin, elle, est... sympa, pas vraiment inattendue. Un peu trop à l'américaine peut-être. Mais bien ficelée.

Bref, vous l'aurez compris, dans ce roman, il y a du bon, et du moins bon. Je ne suis pas encore totalement convaincu par le travail de Mr.T, mais j'ai passé un assez bon moment tout de même.
Et peut-être qu'un jour, je lirai la suite...
____________________________________________________________________________________
Franck Thilliez - 'Train d'enfer pour ange rouge' - Éditions Pocket - 560 pages
Mon FACEBOOK

Partager cet article

Repost 0
Published by Demosthène
commenter cet article

commentaires