Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 11:30

J'ai découvert Michaël Mention l'année dernière avec "La voix secrète" aux éditions du Fantascope. Un thriller historique tiré d'une histoire vraie, celle de Pierre-François Lecenaire poète et assassin du 19e siècle. Fait de chapitres courts, d'une belle écriture et d'une très bonne histoire, je n'ai pu que tomber follement amoureux de ce livre! C'est donc tout naturellement que j'ai enchainé avec son autre roman, "maison fondée en 1959". Aujourd'hui, Michaël nous revient avec une autre histoire vraie, celle de Peter Sutcliffe, l'éventreur du Yorkshire.

 

9782743623999.jpgRésumé: 1976. Une vague de meurtres touche le nord de l’Angleterre ; les victimes sont des prostituées. La police locale est sur les dents. Un homme clé pour diriger l’enquête : l’inspecteur George Knox, personnage austère aux états de services légendaires. Secondé par le détective Mark Burstyn, Knox se lance à corps perdu dans cette affaire obsessionnelle et s’enfonce dans l’abîme. Un abîme à l’image du chaos social et politique ambiant de cette Angleterre en crise.

Mon avis: Étant un passionné des serial killer je ne pouvais que me réjouir de cette lecture. Dès les premières pages du livre on sent qu'il n'a pas lésiné sur les recherches et à bosser dur pour être au plus près de la vérité. L'histoire nous est racontée par plusieurs personnes plus ou moins "impliquées" dans l'affaire, flics et journalistes. Comme à son habitude, les chapitres sont courts et efficaces, le rythme est soutenu, ce qui permet de faire défiler les pages sans même sans rendre compte. L'écriture est belle et le texte est bien cousu. Il préfère nous servir le côté enquête de l'affaire plutôt que le côté "glauque" avec les scènes de crimes en détails. Ici, donc, pas d'effussion de sang ni de tripes toutes les 3 pages. On est clairement dans le roman d'investigation. Il nous dépeint aussi à merveille la situation critique du pays. L'économie en chute, le racisme, les émeutes, les manifs, la nouvelle tête politique...bref c'est la merde en Angleterre et ça se ressent dans le recit. C'est aussi la merde dans la vie des flics qui bossent sur cette enquête. Certains vont se donner corps et âme dedans, quitte à tout perdre, ne vivre que pour une seule chose: Découvrir la vérité. Vérité qui tarde à venir et laisse le pays dans un chaos total...

Comme toujours avec Michaël, grand amoureux de musique (et de rock plus particulièrement), il prend un plaisir non dissimulé à intégrer tout au long du livre des morceaux de l'époque, de Police à David Bowie, en passant par les Bee Gees ou encore les Pink Floyd. Ce qui devrait ravir les fans de cette époque (et pas que hein!) Il intègre aussi par ci par là, quelques touches d'humour bien particulier mais qui me fait toujours autant rire.

Bref, comme je le dis plus haut, je ne pouvais que me réjouir de lire ce livre, et une fois refermé je le pense encore. Ce fut un très bon moment de lecture et n'hésitez surtout pas à le lire, ça vaut vraiment le détour! Niveau compliments, je m'arrête là, sinon on va m'acccuser d'être amoureux... Bonne lecture à vous!

PS: Michaël, à quand un morceaux de Britney dans un bouquin ?? ;-)

 ________________________________________________________________________________________________

Michaël Mention - Sale temps pour le pays - Editions Rivages/noir - 05/09/2012 - 270 pages.

Partager cet article

Repost 0
Published by Demosthène
commenter cet article

commentaires

sandrine 06/09/2012 20:44

J'étais déjà bien motiée à l'acheter, mais la tu m'a definitivement convaincue de ne pas faire l'impasse !! Merci Anyoine