Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 19:23

-Hancock-Desordre-1.jpgPrésentation de l'éditeur: Sonia, la quarantaine, mène une vie confortable dans la jolie maison des bords de la Tamise où elle a grandi. Mais depuis que son mari, Greg, multiplie les déplacements professionnels à l’étranger et que leur fille Kit est partie à l’université, son existence lui pèse. Alors que Greg la presse de quitter Londres pour se rapprocher de lui, Sonia se sent incapable de quitter sa maison, décor d’une jeunesse pour laquelle elle éprouve la plus vive nostalgie. À l’heure du bilan, elle réalise en effet que son adolescence a été le seul moment vraiment heureux de son existence, celui où les émois et les sentiments ont été les plus forts et les plus purs. Aussi, lorsque Jez, 15 ans, le neveu d’une de ses amies, Helen, vient frapper à sa porte pour emprunter un disque, Sonia, prise d’une pulsion inexplicable, décide de ne plus le laisser partir. Elle se met alors à nourrir une étrange et inquiétante obsession pour la jeunesse de Jez, qu’elle tient séquestré.
Lorsque Helen signale la disparition du jeune garçon à la police, une enquête minutieuse commence, qui ne tarde pas à s’orienter vers un suspect inattendu.


 

L'histoire comme assez vite, dès les premières pages en fait. Pas vraiment de temps à perdre.
On fait directement connaissance avec Sonia, femme encore belle mais terriblement seule. Son mari, Neurochirurgien plus âgé qu'elle est tout le temps parti à droite ou à gauche pour donner des conférences. Leur Fille, Kit, âgée de 21 ans est partie de la maison et ne rentre que de temps en temps pour un week-end.
Sonia doit donc trouver de quoi occuper ses journées. Elle donne des cours de chant à des personnalités publiques directement chez elle, dans son studio de musique. Plusieurs fois par semaine elle rend visite à sa mère qui vit dans une maison de retraire non loin de là. L'ambiance entre les deux femmes est assez électrique.

Bien souvent, Sonia se laisse aller aux souvenirs et à la nostalgie de son adolescence. Elle nous raconte alors son histoire d'amour avec ce qui semble être son petit ami de l'époque, lors d'un été. Une histoire un peu étrange et un amour quelque peu brutal. Petit à petit on comprend que ce qui s'est passé cet été semble avoir des répercutions sur ce qui se passe aujourd'hui... On ne découvrira le vrai que bien plus tard, dans les toutes dernières pages.
C'est donc en début de soirée que Jez, le bellâtre de 15 ans arrive chez Sonia afin d'emprunter un Vinyle à son mari. Sonia, alors prise d'un coup de folie devant la beauté de Jez, décide de ne pas le laisser partir. Elle le veut pour elle. Elle seule. Commence alors un jeux malsain de séduction de mensonge ou la folie, peu à peu s'immisce.
Elle devrai faire face à des situations que jamais auparavant elle n'aurait imaginer. Se salir les mains quitte à sombrer définitivement.

De l'autre côté il y a Hélène, la tante de Jez. C'est elle qui avait la garde de l'ado pendant son séjour à Londres. Elle aussi est encore une belle femme et a un mari aimant. Mais ses deux fils sont loin d'être aussi parfait que Jez. Pour tromper son ennuie Hélène n'a rien trouvé de mieux que de boire du vin. Beaucoup de vin. De plus en plus de vin...
Quand sa soeur (la mère Jez) arrive de Paris après l'annonce de la disparition de son fils, on se rend vite compte que les deux femmes ne s'aiment pas beaucoup et qu'il est question de jalousie et de rivalité entre elles deux. L'intimité naissante entre son mari et sa soeur va rendre folle Hélène qui va sombrer encore plus dans l'alcool.

Le livre alterne tout du long entre le point de vue deux femmes, toute deux nous raconte leur quotidien, leur malaise, leurs envies et surtout leur désespoir!
La tension est présente du début à la fin et monte constamment sans vraiment en avoir l'air. L'ambiance est pesante et les personnages plutôt bien travaillé. Penny Hancock détail de manière réaliste les réactions  et la psychologie des uns et des autres lors de cette affaire. Il n'y a que peu de sang (voir pas du tout). C'est bien la folie de Sonia qui rend le livre intéressant. L'histoire en elle même est assez classique. C'est plus le fait de savoir jusqu'où cette femme peut aller pour assouvir ses désirs qui fait tourner les pages.
Les chapitres sont plutôt bien construits, de sorte qu'on tourne encore et encore les pages pour savoir la suite. Le livre enchaine les rebondissements et les révélations avec une certaine facilité, mais il n'y aura pas eu de vraies surprises pour moi.
La fin quand a elle est sympa aussi, plutôt bien faite également et tien la route.


Même si j'ai passé un moment assez agréable avec ce livre je reste un peu sur ma faim. J'aurais aimé que l'auteure travaille plus le côté "folie" de Sonia, y aille plus fort histoire de vraiment surprendre le lecteur plutôt que de se cantonner à une histoire grand public!
 

Bref, si vous avez aimé "Avant d'aller dormir", vous devriez vous y retrouver avec ce livre plutôt bien foutu mais si vous voulez de la folie pure vous risquez d'être déçu...!
Mais nul doute que ce livre figurera en bonne place parmi les meilleurs ventes dans quelques semaines !

__________________________________________________________________________________

Penny Hancock - Désordre - Éditions Sonatine - 380 pages - Avril 2013
Mon
FACEBOOK

Partager cet article

Repost 0
Published by Demosthène
commenter cet article

commentaires