Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 10:36

emergency-911.jpgPrésentation de l'éditeur: À Bulls Mouth, Texas, quand on fait le 911, on tombe directement sur le Bureau du shérif. Collé derrière le central, son adjoint Ian passe ses journées à jouer aux cartes sur l’écran de son ordinateur tout en répondant aux rares appels d’urgence. Il faut dire qu’il n’a plus du flic que l’uniforme. Il y a sept ans, sa fille Maggie a été kidnappée dans sa chambre. L’en - quête n’a rien donné et on n’a jamais retrouvé la moindre trace de la petite. Quelques mois plus tôt, elle a été déclarée morte. Depuis, Ian s’est mis à boire, sa femme l’a quitté et le shérif lui a retiré son arme de service.
Ce jour-là, il lui reste une heure à tirer quand il reçoit un coup de fil un peu spécial. “Je vous en prie, aidez-moi !” Ça fait sept ans qu’il n’a pas entendu sa voix, alors au début il ne la reconnaît pas. Pourtant c’est bien elle. Sa petite fille l’appelle au secours. Elle a réussi à s’échapper et à trouver une cabine téléphonique. Mais la conversation est brutalement écourtée. Son ravisseur vient de lui remettre la main dessus.
Il n’a à peu près rien : une description sommaire du kidnappeur et la localisation de la cabine, où un combiné doit se balancer au vent. Mais à peu près rien, c’est déjà quelque chose, et il ne laissera pas Maggie disparaître une seconde fois. Alors il prend son SIG Sauer, grimpe dans sa Mustang 1965 et part à sa recherche. Du Texas à la Californie, il enfile l’In ter - state 10 à tombeau ouvert sur la trace du monstre qui lui a volé sa vie.


Mon avis: La première chose qui me vient à l'esprit c'est : "bordel, en l'espace de deux mois, j'ai lu plus de ACTES SUD que dans toute l'année 2012, voir que dans toute ma vie".
Il est bien vrai qu'avant je n'étais pas très friand des "productions" de cette maisons d'éditions, mais en 2013, ils ont su me faire changer d'avis. "Emergency 911" est déjà le 4éme Actes noirs que je lis cette année !
L'histoire n'est pas sans rappeler justement un titre de chez eux... "Fleur de cimetière" de David Bell, (ma critique ici) Livre que j'ai aaaaaaaaaaadoré!

L'auteur commence direct. Première page, le coup de fil de la fille à son père. Pas de temps à perdre! Et perso ce n'est pas moi qui vais m'en plaindre. On fait tout de suite connaissance avec Ian Hunt, ce père de famille totalement perdu qui, depuis la disparition de sa fille il y a 7 ans, survit plus qu'il ne vit. Il passe ses journées derrière son bureau du 911 à jouer au solitaire sur son pc en attendant les rares coups de téléphone. Aujourd'hui c'est sa propre fille qui appelle. Le coup de téléphone va foutre la merde dans sa vie et va enfin lui donner un vraie raison de se bouger.

Le livre est un roman à 4 voix. De chapitre en chapitre on change de narrateur. Ce qui permet d'avoir un point de vue globale de l'histoire. Quand le chapitre d'un nouveau personnage commence, l'auteur revient quelques minutes avant la fin du chapitre précédent afin de nous montrer l'état d'esprit du personnage, de voir comment il fonctionne. On est tour à tour Ian Hunt, le flic, Diego, son adjoint, Maggie, la fille kidnappée, et Heny, le grand méchant.

Là, vous vous demandez pourquoi je vous donne le nom du mec qui a fait le coup ? Simplement parce qu'on apprend dès le début qui l'a fait. L'intrigue ne repose pas sur qui a fait le coup, mais bien sur la vengeance du père et sur la folie de Heny Dean.

Alors dès les 40 ou 50 premières pages on connait le nom du kidnappeur. Henry Dean donc, et sa femme Beatrice. On connait aussi leurs motivations et leur passé.
Je me suis moi-même demandé où l'auteur voulait nous emmener, je ne voyais pas vraiment comment il allait pouvoir tenir 330 pages alors qu'au bout de 50 ont sait déjà presque tout.
Hé bien simplement que pendant environs la moitié du livre, on suit l'affaire en cour. Le père et les flics cherchent un peu partout où peu bien être Maggie. Et alors que je ne m'y attendais pas trop (et tant mieux) le roman vire en véritable chasse à l'homme et au road movie. Le livre offre ici quelques passages assez crades et fournis en hémoglobine. Perso, je suis pour! :)

On s'enfonce peu à peu dans la noirceur de l'histoire et dans la folie de Dean, mais bel et bien aussi dans celle du père! Car c'est bien dans la folie pure qu'il sombre. (Un homme prêt à torturer un autre afin d'avoir un renseignement peut-il être sain d'esprit? Je ne crois pas...) On va les suivre parcourir en voiture des kilomètres et des kilomètres à travers le désert et la chaleur étouffante. Il y a tout de même par moment ici où là quelques longueurs lors de ces passages, mais rien de bien grave.

Les personnages sont tous bien "construits" et travailler.
On sent véritablement que Maggie, malgré ses 15 ans est restée une enfant, quelque chose s'est brisé en elle il y a 7 ans lors de son enlèvement.
Le femme de Heny, Béatrice, elle est aussi très très intéressante. C'est d'ailleurs dommage qu'elle ne prenne pas plus d'importance dans l'histoire...

La fin du livre est bonne et assez violente d'ailleurs, mais elle se termine d'un coup! Sèchement! J'aurais aimé qu'il y ai juste 2 ou 3 pages de plus histoire d'en apprendre d'avantage sur l'après... Mais là encore ce n'est pas grave et ça n'enlève rien à la qualité du livre.
Encore un (très) bon moment de lecture pour moi!
____________________________________________________________________________________
Ryan David Jahn - Emergency 911 - Éditions Actes Sud - 330 pages - 13/02/2013
Mon FACEBOOK

Partager cet article

Repost 0
Published by Demosthène
commenter cet article

commentaires

visit us 30/09/2014 14:09

It was indeed a good thing to do for a lot of people. It is definitely a book that youngsters should read. And also their parents could use it to make them understand the problems that they might face growing up.