Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 21:01
Jean-Marc Pitte - Gueule d'ange

Gueule d'ange retrace le parcours d'un adolescent qui a tué toute sa famille alors même qu'il semblait n'avoir aucune prédisposition pour passer à l'acte. Ce roman à la première personne tente de décrire l'irruption d'un crime hors norme dans le quotidien de gens ordinaires.


Mon avis: C'est en lisant la première page du livre sur mon temps de travail à la librairie que j'ai décidé de me plonger dedans. Parce que cette première page et ce premier chapitre font froid dans le dos!

L'auteur a prit le parti de raconter l'histoire à la première personne, comme si c'était Paul en personne (et pas Paul Personne, huhuh...) qui écrit ses mémoires.
Un chapitre sur deux nous raconte le fameux après-midi du 26 octobre 2003 et ses conséquences.
Et un chapitre sur deux, l'avant. La "jeunesse" de Paul, son enfance. L'auteur tente d'expliquer le pourquoi. D'offrir des explications aux actes de cet adolescent.
Le récit se fait direct et ne passe pas par tout un tas de chemin afin de heurter personne. Les choses sont dites comme elles sont.
On voit donc ce garçon de 14 ans, à peine pubère nous conter la façon méthodique qu'il a eu pour tuer d'abord sa mère, puis sa soeur de 11 ans (qui elle va survivre par contre), son frère de 4 ans et enfin, son père.
Jean-Marc Pitte se met de façon assez incroyable dans la peau de ce "tueur". J'y ai cru, vraiment!
On y découvre un ado un peu perdu et qui ne réalise pas vraiment son geste et ne comprend pas encore tout à fait les répercutions qu'il aura sur sa vie.
On suit donc Paul lors de ses premiers pas en prison dans l'attente de son jugement. Son comportement avec ses codétenus. Mais aussi sa relation avec les gendarmes qui l'ont arrêtés et son avocat. Une relation assez complexe, presque de l'amitié... Comme si le flic oublie son statut de flic et se voit comme un père avec son fils.
L'auteur nous parle également de sa relation avec sa famille ou du moins la quasi totale absence de relation.

Les chapitres, les phrases, tout ou presque se fait percutant et important. Il n'y a rien en trop dans ce livre. L'écriture y est très bonne et l'émotion permanente.

Un roman troublant qui ne laissera pas grand monde indifférent et qui en plus est tiré d'une bien triste histoire vraie!

___________________________________________________________________________________
Jean-Marc Pitte - Gueule d'ange - Éditions J'ai Lu - 160 pages - 25-04-13

Partager cet article

Repost 0
Published by Demosthène
commenter cet article

commentaires

Delex 01/05/2013 15:18

J'ai noté une erreur et un oubli dans ta chronique. L'erreur, c'est que la sœur de Paul n'est pas morte, elle a survécu au massacre. Et l'oubli n'est pas des moindre. Ce n'est peut être pas indiqué sur cette éditions mais ce roman relate les évènements d'un fait divers bien réel.