Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 décembre 2016 4 29 /12 /décembre /2016 17:27

Il m'a fallu 3 jours pour émerger de ce livre "Les larmes noires sur la terre", le prochain Sandrine Collette qui sort le 2 février prochain.

Il fait partie de ces romans rares qui vous font fondre et vous dévaste le coeur en quelques heures, en quelques pages.

Sandrine Collette, auteur du fracassant "Des noeuds d'acier", Grand Prix de littérature policière en 2013, qui était entrée directement dans la cour des grands avec ce premier roman, nous offre avec "Les larmes noires sur la terre", son plus beau roman : 

un roman extraordinaire empreint d'une émotion infinie qui la classe définitivement parmi nos plus grands auteurs français.
C'est un chef d'œuvre.

Pour qui souhaite lire le pitch de l'histoire, suivez le lien... 

http://www.denoel.fr/Catalogue/DENOEL/Sueurs-Froides/Les-Larmes-noires-sur-la-terre

(pour ma part, je lis toujours les romans de Sandrine Collette sans même connaître ni le sujet, ni lire la quatrième de couverture, je lui fais confiance car je sais que je vais aimer plonger avec elle dans son nouvel univers)

Caroline

 

"Les larmes noires sur la terre" n'est pas le genre de roman qui vous frappe en plein visage.
Non, non. Non, il vous sert le coeur sans jamais, Ô jamais relâcher la pression.
C'est un roman d'une profonde tristesse, mais où subsistent malgré tout, de ci de là un peu de lumière via des petits moments de bonheur de rien du tout. Une déferlante d'émotions qui ne prend jamais fin.
Le roman dégage une force d'évocation absolument folle. On vit avec ces femmes dans la Casse. On est avec elles pendant ces 334 pages que dure cette aventure.
Et Sandrine Collette, non contente de nous faire voyager dans chacun de ses romans, invente ici le futur possible de notre France.
Il n'y a rien a jeter dans ce roman, chaque phrase, chaque mot est juste, placé là où il doit être.
Et que dire de l'écriture de l'auteur ? Une fois encore elle a gagnée en en puissance, en maturité.

C'est terrible, c'est beau, c'est fondamentalement humain. C'est merveilleusement écrit. Je ne peux que vous inciter à lire ce nouveau Sandrine Collette.
Vous allez sûrement le regretter cependant, mais au final, vous ne demandez que ça, que Sandrine vous fasse du mal, non ?

Antoine

 

L'auteur selon son éditrice :

"Sandrine est une personne fascinante. Elle n'est jamais là où on l'attend, sait me surprendre dans chacun de ses livres. Elle ne me parle jamais vraiment de ses intrigues, de ses projets en cours, et un beau jour, elle m'envoie son manuscrit, rongée par le doute. Et la magie opère à la lecture de chaque nouveau manuscrit : je suis dépaysée, happée par l'intrigue et les personnages, totalement séduite par l'aventure que Sandrine me propose. J'ai bien de la chance d'être son éditrice !"

Béatrice Duval, Directrice des éditions Denoël

 

Toute son oeuvre :

"Des noeuds d'acier", éditions Denoël 2013, éditions Livre de Poche 2014

Sombrez au coeur de la folie humaine !
Remarquable premier roman, Sandrine Collette nous plonge au coeur de la folie humaine et nous enferme avec son héros au fond d'une cave pendant 250 pages. Un polar dont vous allez vous souvenir longtemps et dont vous ne ressortirez pas indemne ! 

http://www.denoel.fr/Catalogue/DENOEL/Sueurs-Froides/Des-noeuds-d-acier

 

"Un vent de cendres", éditions Denoël 2014, éditions Livre de Poche 2015

Une histoire moderne de "La belle et la bête", saupoudrée de cruauté et de perversion jusqu'au final abominablement terrifiant. L'auteur ne laisse aucun répit à son lecteur pour son plus grand plaisir ou désespoir... au choix ! 

http://www.denoel.fr/Catalogue/DENOEL/Sueurs-Froides/Un-vent-de-cendres

 

"Une brume si légère", nouvelle illustrée des Petits Polars du Monde, 2014

En peu de mots, une histoire très forte, très bien écrite, très sombre aussi. 
Une petite nouvelle-coup de poing qui annonçait le cadre, une casse de voitures et les personnages féminins qui y survivent plus qu'ils n'y habitent... de son futur roman "Les larmes noires sur la terre".

A lire ou à relire après "Les larmes noires sur la terre"...
Un petit investissement pour une grande émotion.

http://www.lemonde.fr/livres/article/2014/09/18/une-brume-si-legere-de-sandrine-collette-illustre-par-dominique-corbasson_4489846_3260.html

 

"Six fourmis blanches", éditions Denoël 2015, ​​​​​​​éditions Livre de Poche 2016

L'auteur s'éloigne de l'univers du thriller ou du roman noir, mais l'intrigue est forte, oppressante et l'on ressort du livre vidé de ce voyage sans fin en haute montagne sous une neige omniprésente et angoissante. 
Les six fourmis blanches, ce sont six personnages qui partent faire un trekking de 3 jours en haute montagne, sauf que la météo n'avait pas prévue d'avalanche, ni autant de neige et que cette balade va s'avérer périlleuse, dangereuse, voire même mortelle.
Parallèlement à leur périple, l'histoire de Mathias, sacrificateur de chèvres, qui vit reclus dans la montagne (la même) et qui va se retrouver dans le collimateur d'une bande de malades assoiffés de vengeance et de sang. 
Le talent de Sandrine Collette opère de nouveau.
Vous refermerez son livre hagard et grelottant !

http://www.denoel.fr/Catalogue/DENOEL/Sueurs-Froides/Six-fourmis-blanches

 

"Il reste la poussière", éditions Denoël 2016, ​​​​​​​éditions Livre de Poche sortie 2 février 2017

Il y a du Cormac Mc Carthy dans ce nouveau Collette.
Il y a beaucoup d'espaces, de vide et de poussière. 
Il y a cette famille, la mère et ses quatre fils, qui vit dans une plaine en Patagonie et qui élève un troupeau de brebis et des boeufs. 
Et les animaux sont bien mieux traités que les humains dans ce satané roman noir où l'amour est inexistant entre les personnages.
Dans la famille chacun pour soi, il y a le couple d'aînés : les jumeaux, le débile et le petit.
Les jumeaux, brutes épaisses détestent leurs deux petits frères et ne se privent pas pour les rudoyer. 
Le débile, surnommé ainsi parce qu'il bégaie, on saura plus loin le pourquoi du comment.
Le petit, seul personnage, attachant qui voudrait s'en sortir et qui trouve réconfort et amour auprès de ses animaux qu'il choie tant qu'il le peut.
Et cette mère, abominable, détestable, qui ne les aime pas.
Et ce père qui a disparu des années auparavant. 
On mord la poussière en lisant ce livre, on en prend plein la tronche, on est violenté sur 300 pages.
Sandrine Collette signe un 4ème roman fort, violent, hallucinant, hors du temps.
Accrochez-vous, vous allez être secoués !

http://www.denoel.fr/Catalogue/DENOEL/Sueurs-Froides/Il-reste-la-poussiere

Caroline

 

Sandrine Collette fera sa première dédicace pour les sorties grand format de "Les larmes noires sur la terre" et poche de "Il reste la poussière" à l'Espace Culturel Leclerc Cleunay de Rennes, le samedi 4 février 2017 de 14h à 18H.

 

Retrouvez l'auteur sur Facebook :

https://www.facebook.com/Sandrine-Collette

Partager cet article

Repost 0
Published by Caroline & Demosthène
commenter cet article

commentaires