Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2017 1 13 /02 /février /2017 16:21
Le visage de Satan, Florent Marotta, par Ingrid.
Quatrième de couverture :
 
Gino, ex-flic reconverti en détective, fait la connaissance de la belle Sibylle, veuve énigmatique et terriblement séduisante venant lui proposer une affaire juteuse, mais qui sent bon les emmerdes. Et Gino, en emmerdes, il s'y connaît. Dans le même temps, des meurtres aux relents sataniques sont commis dans la capitale. Aucun rapport à première vue, mais ça, c'était avant. Avant que Gino ne s'embarque dans une histoire sordide. Avant que Gino n'accepte la descente aux enfers de Sibylle.
 
 
Mon résumé :
 
Gino est un ancien flic, détective privé de reconversion, une jeune veuve souhaite qu'il enquête sur la mort de son mari, officiellement décédé d'un arrêt cardiaque, la veuve n'en croit pas un mot, elle ne souhaite pas s'adresser à la police, qui d'ailleurs a déjà fort affaire avec la vague de meurtres sordides qui sévit dans Paris, meurtres rapidement revendiqués par une secte satanique.
Gino a encore des relations chez les flics, il va en jouer, et avec l'aide de Morgane, spécialiste de l'occulte, il va vite se rendre compte que ces deux affaires ne sont pas si éloignées l'une de l'autre ...

 
Mon ressenti :
 
J'étais très enthousiaste à l'idée de me plonger dans ce roman, mais une fois n'est pas coutume, mon enthousiasme est assez vite retombé, je n'ai pas adhéré.
Le roman s'ouvre sur une scène de torture, assez gore et imagée, il faut l'admettre, mais avec moi ça n'a pas pris, je ne saurais l'expliquer ...
Puis, on fait connaissance avec Gino, certains le connaissent d'un précédent roman, ancien flic, devenu détective avec un penchant pour l'alcool (sic), qui voit débarquer dans son agence une plantureuse veuve qui pue le sexe à mille lieues à la ronde, de façon littérale bien sûr, elle ne sort pas d'une orgie, (re-sic), à partir de là mon enthousiasme en a pris un sacré coup, selon moi c'est du déjà-vu, (il y en a d'autres, mais je me tais, histoire de ne pas spoiler) mais bon, j'ai continué ma lecture mais elle fut un poil laborieuse, je n'ai éprouvé aucune empathie pour Gino, il m'a laissé de marbre, malgré les malheurs survenus dans sa vie, je vous arrête de suite, je ne mets pas ça sur le fait de ne pas avoir lu le précédent roman, il m'est déjà arrivé de prendre des séries en cours de route et de m'y retrouver sans problème.
Par contre, j'ai vraiment aimé Morgane, la rousse flamboyante, un peu sorcière sur les bords, la vraie force de ce roman, vraiment, comme quoi mon ressenti n'est pas totalement négatif !
Pour finir, une histoire qui ne m'a pas convaincue, je n'ai pas été bluffée ni emportée, ceci dit, tous les goûts sont dans la nature, j'ai lu de bons retours sur ce livre, heureusement pour Florent Marotta.
Merci aux Editions Taurnada pour leur confiance, même si le satanisme selon Florent Marotta n'a pas eu l'effet escompté sur moi.
 
Format(s) : Poche (11x18 cm), EPUB & MOBI

Nombre de pages : 384 pages (Papier), 382 pages env. (EPUB & MOBI)

ISBN : 978-2-37258-014-4 (Papier), 978-2-37258-015-1 (EPUB & MOBI)

EAN : 9782372580144 (Papier), 9782372580151 (EPUB & MOBI)
 
 
 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Demosthène
commenter cet article

commentaires