Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2015 1 02 /11 /novembre /2015 12:34
Ingrid DESJOURS - LES FAUVES - Sandrine

Résumé :

Votre pire prédateur : Celui qui vous aura apprivoisé. " Torturez-la ! Violez-la ! Tuez-la ! " À la tête d'une ONG luttant contre le recrutement de jeunes par l'État islamique, l'ambitieuse Haiko est devenue la cible d'une terrible fatwa. Lorsqu'elle engage Lars comme garde du corps, le militaire tout juste revenu d'Afghanistan a un mauvais pressentiment. Sa cliente lui a-t-elle dit l'entière vérité sur ses activités ? Serait-ce la mission de trop pour cet ancien otage des talibans ? Dans cet univers où règnent paranoïa et faux-semblants, Haiko et Lars se fascinent et se défient tels deux fauves prêts à se sauter à la gorge, sans jamais baisser leur garde.

Mon ressenti :

D’abord il y a Haïko, jeune femme à la tête d’une association qui a pour but d’intercepter avant leur départ des jeunes en route pour faire le djihad et ensuite de les déradicaliser.
Mais voilà elle devient la cible d’une fatwa.


Alors intervient Lars ancien militaire revenu d'Afghanistan, engagé par la mère d’Haïko pour protéger cette dernière.
Ainsi démarre l’intrigue, au cœur d’une actualité sensible et omniprésente.


Je l’avoue au départ j’étais un peu réticente de par le sujet qui me hérisse le poil, mais connaissant Ingrid Desjours enfin surtout sa façon de retourner les esprits ma curiosité a pris le dessus évidemment !


Et voilà qu’elle nous lâche ses Fauves, personnages lisses et propres en surface, mais bourrés de failles, de secrets et de mensonges, elle s’amuse à les disséquer, à exacerber leurs rages et leurs rancœurs, elle distille le doute dans leurs esprits et dans le nôtre par la même occasion puisque c’est un exercice qu’elle maîtrise si bien, se jouant de leur assurance et de ce fait de nos convictions.


Elle met en exergue les ravages que peuvent avoir les traumatismes sur un être humain, que ces traumatismes soit liés à l’enfance, à la guerre ou à l’emprise d’une idée sur une personne affaiblie ou fragile.


Vous l’aurez compris derrière l’histoire il y a leur histoire, celle de ces fauves, terrible et terrifiante qui vous mènera vers un final halluciné qui pour ma part m’a tétanisé.
C’est un livre courageux, passionnant, percutant et engagé, oui car Ingrid Desjours se fait aussi le porte-parole de ces femmes qui se sont battues pour leurs droits, leur liberté, pour celles qui s’accomplissent, se battent chaque jour et qui assument leur sexe la tête haute sans arrogance mais avec parfois de l’héroïsme dans un monde si prompt à les juger …


Oui c’est encore un livre qui décape, qui vous décoche un aller mais sans retour, et une nouvelle preuve du talent de cette auteure.

Bonne lecture

Sandrine

Editions Rober LAFFONT collection "La Bête Noire" - 440 pages - Disponible depuis le 8 octobre 2015

Partager cet article

Repost 0
Published by Demosthène
commenter cet article

commentaires

Valentine Pumpkins 02/11/2015 15:29

J'ai aussi beaucoup aimé ce livre (qui ne tentait pas plus que ça avec son synopsis "actuel" mais bon, c'est Ingrid Desjours...), une vraie claque dans la figure, si je peux me permettre l'expression ;)