Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 octobre 2019 3 02 /10 /octobre /2019 18:52

 

Voici mes quatre coups de coeur du mois d'octobre.

Deux romans qui sont à la frontière entre litté blanche et litté noire et qui sont sortis aujourd'hui : "Pour un instant d'éternité" et "La police des fleurs, des arbres et des forêts" et deux suites superbement réussies et très attendues : "Le jeu du Chuchoteur" et "Sång".

Bonne mise en bouche et bonne lecture !

Caroline

 

"Pour un instant d'éternité" de Gilles Legardinier

éditions Flammarion
Gilles Legardinier sort de sa "zone de confort" et de ses livres plutôt légers et drôles pour offrir à ses lecteurs ce roman dingue sur une équipe de cinq hommes qui ont pour métier de créer des passages secrets et autres pièces ou cachettes secrètes pour les aristocrates dans le Paris du début du XXème siècle au cœur même de la grande exposition universelle. Aidée de sa fille, l'auteur a fait un travail colossal sur cette période et nous livre un roman truffé d'anecdotes et de vérités toutes plus incroyables les unes que les autres ! La bande des cochers, le personnage du Mage ou encore celui de Joseph Merrick plus connu sous le nom d'Elephant Man, la voûte souterraine, les installations cachées qui s'apparentent à de la magie parfois, des scènes époustouflantes et très visuelles... le lecteur en prend plein les yeux pendant plus de 500 pages !
 
sortie le 2 octobre
 
 

"La Police des fleurs, des arbres et des forêts" de Romain Puértolas

éditions Albin Michel

Tenter de résumer ce roman ovni est complètement impossible ! Si vous connaissez l'auteur, vous savez déjà à quel point son univers est inimitable et farfelu. Et je m'engage sur une chose : vous vous souviendrez de cette fin toute votre vie ! C'est le roman de la rentrée qui détend et qui détonne !

Le talent et l'espièglerie de Romain Puértolas au service de cette enquête folle au dénouement jubilatoire ou comment l'auteur du célèbre Fakir revisite un meurtre commis au fin fond d'une campagne française dans les années 60 ! Truculent !

sortie le 2 octobre
 
 

"Le jeu du chuchoteur" de Donato Carrisi

éditions Calmann-Lévy
"Le jeu du Chuchoteur" est un thriller angoissant et qui pose plein de questions sur notre avilissement à Internet. On retrouve le personnage de Mila Vasquez, exilée loin du monde en général et de la Police en particulier, qui vit seule avec sa fille de 10 ans. Parce qu'elle est unique en son genre et alors même qu'elle a décroché du métier de flic, on vient la chercher afin qu'elle apporte son regard et son expérience, sur une affaire de meurtres familiaux particulièrement atroce. Commence alors le cauchemar dans lequel elle va s'enfoncer et entraîner, bien malgré elle, ce à quoi elle tient le plus au monde.
Redoutable et passionnant, la magie (noire) italienne de Donato Carrisi fonctionne une fois de plus !
 
sortie le 2 octobre 
 
 

"Sång" de Johana Gustawsson

éditions Bragelonne

Après les époustouflants "Block 46" et "Mör", Emily et Alexis se retrouvent pour une troisième enquête glaçante dans laquelle Aliénor, personnage attachant découvert dans "Mör", est frappée de plein fouet par un deuil. Entre Espagne et Suède, leur piste va les conduire jusqu'à l'inimaginable. 

Mais comment blâmer ? Comment réagir quand on a la tête fracassée de tant de douleurs et d'ignominie passées ? Compliqué de trancher et de dire que tout est blanc ou noir... 

J'ai traversé tant d'émotions avec les personnages du livre de Johana Gustawsson, j'ai fait un voyage âpre et douloureux à travers ce roman poignant plein d'émotions, captivant et beau.
Une maîtrise impeccable, un suspense implacable, "Sång" angoisse, émeut et secoue.
 
sortie le 16 octobre
 
 
 
Partager cet article
Repost0
24 septembre 2019 2 24 /09 /septembre /2019 19:55

[Sång]  : nom fém. En suédois, signifie «  chanson  ».

Résumé : En Suède, une famille est massacrée dans sa luxueuse demeure. Ce terrible fait divers rappelle sur ses terres Aliénor Lindbergh, une jeune autiste Asperger récemment entrée comme analyste à Scotland Yard  : ce sont ses parents qui ont été assassinés. 

Avec son amie Alexis Castells, une écrivaine spécialisée dans les crimes en série, la profileuse Emily Roy rejoint sa protégée à Falkenberg, où l’équipe du commissaire Bergström mène l’enquête. Ensemble, elles remontent la piste du tueur jusqu’à la guerre civile espagnole, à la fin des années 1930, lorsque le dictateur Franco réduisit toute résistance au silence, dans le sang. 

 

En se basant sur une terrible époque de l’histoire JohanaGustawsson nous offre une fois de plus une intrigue de folie !

Comme dans ses précédentes fictions l’action se déroule à deux époques différentes avec des personnages qui semblent ne rien avoir en commun, d’un côté nous avons une famille en apparence sans histoire qui est sauvagement assassinée, mais dont les meurtres résonnent comme une vengeance… Et de l’autre nous sommes plongés au cœur des prisons et orphelinats où l’on enfermait les femmes et les enfants des résistants opposés au régime dictatorial de Franco, des lieux de torture physiques et psychologiques dont certains ne sortaient pas vivants.   Sans liens apparents, le passé et le présent vont s’imbriquer inexorablement pour nous livrer une histoire totalement hallucinante !  

 Nous retrouvons toute l’équipe du commissaire Bergström ainsi que ses deux héroïnes, Emily la profileuse taciturne et Alexis l’écrivaine empathique, un duo improbable tellement leurs personnalités sont opposées, mais qui fonctionne en symbiose absolue, elles évoluent au gré de révélations et rebondissements dans cette enquête qui va les mener vers une conclusion inattendue.

Si nous sommes incontestablement au cœur d’un pur thriller, l’auteur aborde aussi avec justesse la condition féminine, sans fard et sans tabou , elle dénonce les horreurs affrontées avec courage et dignité durant un pan d’histoire sordide   et assez méconnu pour certains encore de  nos jours, on réalise très vite que cette lecture va envoyer du sang, de la peur,  de la rage  et même si les personnages féminins ne s’avouent jamais vaincues, portant leurs dignités en étendard , aucune violence ne leur est épargnée.

Si vous avez comme moi aimé ses précédents romans vous allez vous régalez et pour les autres c’est le moment ou jamais de découvrir cette auteure et je peux vous garantir que vous deviendrez accro a ses intrigues captivantes et addictives et vous vous précipiterez vous procurer « Block 46 » et « Mör » les premiers opus de Miss Gustawsson.

 

Bonne lecture

Sandrine

A paraître le 16 octobre 2019 – Editions BRAGELONNE – Collection Thriller

Partager cet article
Repost0
16 août 2019 5 16 /08 /août /2019 18:00

Encore deux semaines de vacances pour certains d'entre-vous et la rentrée sera là, et qui dit rentrée, dit rentrée littéraire !

Je vous propose donc la première partie de ma sélection pour les sorties d'août et de septembre et il y a du noir, du barré et du glaçant !

Voici ceux qui sont mes cinq coups de coeur incontournables à lire.

Belle fin d'été à vous et bonne lecture !

Caroline 

 

"Les mangeurs d'argile" de Peter Farris 

éditions Gallmeister

J'avais déjà été totalement sous le charme de son précédent roman noir "Le diable en personne", et de nouveau Peter Farris m'a embarquée dans son histoire et son Amérique profonde. 
Le premier chapitre met tout de suite dans l'ambiance, ce sera noir et ce sera éprouvant.
Jesse, se retrouve orphelin à l'âge de 14 ans, seul avec Abbie Lee sa demi-sœur, Grace sa belle-mère et Carroll le frère de cette dernière, une sorte de prêcheur fou. L'ado, fou de douleur, va rencontrer Billy, un ancien soldat traqué par le FBI, et leurs souffrances les unissant, ils vont se lier d'amitié.
Secrets, faux-semblants, trahison, meurtres... le nouveau roman de Peter Farris est époustouflant ! Un grand roman noir traitant des affres de la fraternité avec trois couples de frère et sœur : Jesse et sa demi-sœur, le père de Jesse et son propre frère et surtout Grace et Carroll, les magouilleurs de la paroisse.
Un immense plaisir de lecture, un roman que j'ai savouré et dont la fin, parfaite à mon goût, fait des "Mangeurs d'argile" un des grands romans noirs américains incontournables de la rentrée !

sortie le 22 août

https://www.gallmeister.fr/livres/fiche/342/farris-peter-les-mangeurs-d-argile

 

"Mon territoire" de Tess Sharpe

Sonatine éditions

Qu'il va être dur de sortir de ce grand Sonatine !
564 pages ou le déroulé de vie de Harley, jeune héroïne inoubliable comme l'était Turtle dans "My absolute darling", un personnage tellement fort et marquant.
Car Harley est la fille unique de Duke, baron de la drogue qui règne sur tout un comté de la Californie depuis des années et qui fait régner sa loi selon ses règles. Il va élever sa fille pour en faire une sorte d'enfant soldat, une guerrière, une digne héritière de son royaume. Heureusement pour Harley, la dure éducation de son père est tempérée par l'amour de sa mère et de son oncle. Jusqu'au jour terrible où sa vie bascule quand sa mère se fait assassiner. Elle va se retrouver à la merci de ce père, à la fois fou d'amour pour elle et tellement violent. Commence alors une vie faite de peur et de tentative d'indépendance. 
Comme il est compliqué de résumer ce grand roman noir américain et comme je vais avoir du mal à quitter Harley et à la laisser partir... J'ai follement aimé cette rencontre avec elle. 
Sonatine signe encore un grand premier roman qui vous emportera loin dans des montagnes d'émotions.

sortie le 29 août

https://www.lisez.com/livre-grand-format/mon-territoire/9782355847653

"Que le diable l'emporte" d'Anonyme 

Sonatine éditions 

Le nouvel Anonyme déboule le 29 août prochain dans toutes les bonnes librairies avec une couverture qui déchire et un contenu tout aussi barré que le sont les 7 tomes précédents.
"Que le diable l'emporte" pourrait être le cousin du "Cimetière du diable", car ce n'est pas la suite à proprement parlé du "Bourbon Kid".
L'auteur s'amuse avec des twists de fous et des scènes anthologiques scato mais divinement drôles avec Sanchez ! Les fans retrouveront la patte de l'auteur qui joue de nouveau avec ses personnages que l'on connait bien et introduit d'étonnants petits nouveaux pour notre plus grand bonheur !
Mister Anonyme a créée une œuvre incroyable en 9 ans, à la fois noire, violente, décapante et loufoque, une série que je qualifie d'OVNI littéraire et qui m'a rendue totalement addict !

sortie le 29 août

https://www.lisez.com/livre-grand-format/que-le-diable-lemporte/9782355847677

 

"Les refuges" de Jérôme Loubry 

éditions Calmann-Lévy

J'ai une tendresse très particulière pour les livres de Jérôme Loubry qui m'ont toujours procurés frissons et plaisir.
Avec "Les refuges" qui est mon nouveau chouchou, je dois être passée par mille émotions fortes, le livre m'a fait traverser plein d'univers (Miss Peregrine, Natasha Kampush, The Room, The Ring, il y a même un zeste de Patrick Senécal...), je me suis perdue, j'ai été baladée, j'ai été meurtrie, émue, déroutée...
Le livre de Jérôme est fou et incroyable, diablement bien construit où le lecteur va de surprise en surprise et d'étonnement en cauchemar.
Car le personnage de Sandrine, l'héroïne, est tellement trouble qu'elle déroute complètement le lecteur.
Franchement je ne m'attendais pas à être autant embarquée et enthousiaste, je l'avais été pour "Les chiens de Détroit" et "Le douzième chapitre" mais "Les refuges" est MON coup de cœur de la rentrée !
Dois-je en dire plus ? Je ne pense pas... 
Si ! Posez votre journée le 4 septembre et foncez dans votre librairie dès l'ouverture !

sortie le 4 septembre

https://calmann-levy.fr/livre/les-refuges-9782702166390

"Notre part de cruauté" d'Araminta Hall 

éditions Préludes

Le Préludes de la rentrée est bon, très bon et surtout très original car dans l'univers des thrillers psychologiques, il est souvent compliqué de se démarquer et de ne pas faire du "déjà-vu, déjà-lu".
Mission totalement accomplie pour "Notre part de cruauté" ! 
Les deux protagonistes de l'histoire sont à la fois complexes et attachants car sous leur vernis, leur beauté, leur intelligence et leur aisance financière, se cache un Jeu pervers et terrible auquel ils participent et qu'ils partagent, et qui va les entraîner jusqu'à un point de non-retour.
Car Mike et Verity aiment jouer ensemble à un jeu sexuel que beaucoup qualifierait de malsain, dont les règles ne sont comprises que par eux-seuls et qui soude leur couple depuis presque 10 ans maintenant.
Jusqu'au jour où Verity quitte Mike... ou alors est-ce juste le Jeu qui continue ?
Écrit à la première personne du masculin par une femme dont c'est le premier roman traduit en français, le personnage de Mike est complètement fascinant... alors fou amoureux ou fou tout court ?! 

sortie le 4 septembre

http://preludes-editions.com/notre-part-de-cruaute-9782253045656

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2019 3 24 /07 /juillet /2019 14:48

 

Marie Talvat & Alex Laloue sont ma belle découverte de l'été ! 

Sorti au printemps 2018 chez Plon, "Comme des bleus", leur premier roman parfaitement maîtrisé, est construit un chapitre après l'autre, avec la voix du flic puis celle de la journaliste, les deux personnages du livre, auquel le lecteur s'attache, d'entrée de jeu.

Quelle bonne surprise de rencontrer Pauline, la journaliste bornée et Arsène, le flic émotif, les deux héros sanguins et attachants.

Car "Comme des bleus" et "A corps perdu" sont écrits à quatre mains par un couple qui ressemble étrangement à ses personnages, Marie étant journaliste et Alex, flic. Leur écriture est très addictive, leurs enquêtes sont glauques à souhait, le suspens omniprésent au fil des pages et le final de leurs livres, saisissant !

 

Marc Fernandez, directeur de la collection "Sang neuf" chez Plon, qui les a signés, a eu la gentillesse de m'envoyer quelques mots sur sa rencontre avec les auteurs :

"J'ai rencontré Alex d'abord au sortir d'un salon Polar en région parisienne, c'est Christophe Gavat qui me l'a présenté. Nous sommes rentrés ensemble en RER et il m'a fait lire le début de "Comme des bleus". J'ai beaucoup aimé et l'ai encouragé à continuer ! Puis nous avons pas mal échangé et après plusieurs mois, je les ai signés. J'ai beaucoup aimé la fraîcheur du style et l'idée originale de faire un chapitre elle, un autre lui. Pour le second, la tâche était presque plus compliquée pour eux de reprendre les personnages une dizaine d'années après, mais ils s'en sont parfaitement sortis !"

 

Alors plus un instant à perdre si vous n'avez plus rien à lire ! Plongez vite dans l'univers de ce couple d'auteurs, dont on n'a pas fini d'entendre parler !

Bonne lecture et bel été,

Caroline

 

"Comme des bleus" - éditions Pocket, 2019

Pauline, désillusionnée par l'amour, est journaliste et vit seule ; Arsène quant à lui, sort d'une rupture amoureuse, il est flic au 36 et se retrouve face à sa première grosse affaire criminelle, bien glauque.
On se doute tout de suite qu'il va se passer quelque chose entre les deux protagonistes, fragiles et seuls, ils se ressemblent tellement. C'est comme s'ils s'attendaient pour que leur vie s'éclaire enfin.
Mais l'enquête sur l'assassinat d'une jeune femme éventrée qui va les réunir, pourrait tout aussi bien les séparer...

https://www.lisez.com/livre-de-poche/comme-des-bleus/9782266290876

 

"A corps perdu" - éditions Plon, 2019

Les auteurs assurent et offrent au lecteur une nouvelle enquête qui fait froid dans le dos et qui concerne un kidnapping d'enfant, mais pas n'importe quel enfant, celui de Pauline. Branle bas de combat, le flic Arsène entre dans l'arène et en fait une histoire personnelle, il retrouvera coûte que coûte l'enfant de la femme de sa vie, même si les années ont passé et que la vie les a séparés.
Le couple d'auteurs récidivent pour un nouveau sans-faute, une enquête menée tambour battant au suspens tenace et aux rebondissements explosifs.

https://www.lisez.com/livre-grand-format/a-corps-perdu/9782259278225

Partager cet article
Repost0
9 mai 2019 4 09 /05 /mai /2019 18:38

 

 

Pour la 3ème année consécutive, le salon du polar de la Fnac Rosny 2 revient le week-end du 18 et 19 mai prochain.

Claire Favan succède à Olivier Norek et à Sire Cédric pour présider cette nouvelle édition. Elle sera présente sur les deux journées, voici le reste du casting :

Patrick Bauwen, Maxime Chattam, Paul Colize, R.J. Ellory, Johana Gustawsson, Nicolas Lebel, Jérôme Loubry, René Manzor, Agnès Naudin et Olivier Norek seront présents le samedi 18 mai de 11h à 18h.

Amélie Antoine, Solène Bakowski, Olivier Bal, Sandrine Collette, Jacques Expert, Eric Giacometti, Benoît Philippon, Jacques Ravenne, Cédric Sire et Franck Thilliez seront présents le dimanche 19 mai de 11h à 18h.

Cette année, des illustrateurs de bandes dessinées feront également partie du Salon, Stéphane Levallois et Michel Montheillet seront présents le samedi et Yomgui Dumont et Sandrine Goalec le dimanche.

Le comédien Lionel Aknine s'occupera de la partie animation une fois encore et vous fera gagner des lots de livres, des goodies ainsi que votre portrait robot.

Nouvelle nouveauté cette année, des blogueurs animeront des têtes à têtes avec les auteurs tout au long du week-end :

Yvan Fauth du blog "Emotions-Blog littéraire et musical" https://gruznamur.com/

David Smadja du blog "C'est contagieux" https://cestcontagieux.com/

Ophélie Cohen du blog "Quand Ophé’Lit" http://www.quandophelit.fr/

Geneviève Van Landuyt la porte-Flingue en chef du blog "Collectif Polar : Chronique de Nuit, Le groupe" https://collectifpolar.com/

Jean-Paul Dos Santos Guerreiro du blog "Le ressenti de Jean Paul" https://leressentidejeanpaul.com/

Delphine Leroy du blog "Mes évasions livresques"  http://aufildesevasionslivresques.blogspot.com/?m=1 

et Maud Vandenbyvanghe du blog "Les lectures de Maud" https://leslecturesdemaud.com/

Un studio photo sera installé à l'entrée du magasin ayant pour décor une salle de tribunal et des ardoises sur cette thématique vous permettront de poser à plusieurs devant la photographe.

L'atelier maquillage a eu un succès fou l'année dernière et revient cette année ! Il vous sera proposé des maquillages effets spéciaux. 

Pour vous rendre au Salon, la Fnac se trouve au centre commercial Rosny 2 à Rosny sous Bois (93110).

 Si vous venez par le RER E, la station est Rosny Bois Perrier.
 Si vous venez en voiture par l'autoroute A86, prendre la sortie centre commercial Rosny 2.
 (n'hésitez-pas à vous garer sur les parkings du haut, il y a des travaux pour la future ligne de métro qui arrive bientôt)
 
 La Fnac Rosny 2 vous attend nombreux la semaine prochaine !

 

A bientôt,

Caroline

Partager cet article
Repost0
14 mars 2019 4 14 /03 /mars /2019 08:12
Minuit dans le jardin du manoir, Jean-Christophe Portes -Ingrid-

Denis est notaire dans une petite ville normande, il vit avec sa grand-mère dans un immense et ancien manoir depuis que ses parents sont décédés alors qu'il n'était qu'un enfant.

Denis est assez solitaire, introverti, grand passionné d'histoire, il passe des heures entières à reconstituer les plus grandes batailles historiques, que ce soit en taille réelle ou taille réduite avec ses maquettes et figurines de plomb.

Colette, sa grand-mère, est un peu considérée comme une vieille dame excentrique, un peu la folle du village.

Ils coulent, malgré tout, des jours heureux dans ce manoir cerné d'un immense jardin, un peu laissé à l'abandon, et ce, jusqu'au moment où une tête décapitée se retrouve, sur une pique, au beau milieu du jardin ! et qui curieusement coïncide avec la disparition de Colette ...

Deux événements qui vont, bien évidemment, bouleverser cette vie rangée et réglée comme du papier à musique, Denis va être la proie de la police, comme celle des médias, notamment celle de Nadget, jeune et ambitieuse journaliste.

 

Septième roman de Jean-Christophe Portes, qu'il me fait une fois encore, l'honneur de découvrir en avant-première, et je le remercie pour cette confiance.

Un roman que j'ai dévoré en deux petites journées, sitôt reçu.

L'auteur de la saga historico-policière de Victor Dauterive se déroulant après la Révolution française, nous prouve ici qu'il est aussi à l'aise dans notre époque que dans de plus lointaine.

Pas loin de 400 pages d'aventures menées à un rythme parfois effréné, une véritable course-poursuite à la recherche de la vérité, un duo improbable et touchant composé de Denis et Nadget, ces deux personnages ont su me toucher en plein cœur, j'ai vraiment aimé leurs conflits, leur regard différent sur la vie, la société qui nous entoure, leur complicité qui peu à peu se crée.

Nadget, la baroudeuse, la grande gueule qui n'a peur de rien, Denis, l'introverti, qui va se révéler au grand jour, Denis ce personnage est celui qui m'a le plus plu, il m'a fait penser à Temperance Brennan, pour ceux qui connaissent, pas celle des romans, mais celle de la série télé, super douée dans son métier, ses connaissances scientifiques, mais tellement à l'ouest en ce concerne la vie sociale, la culture pop, et bien Denis est un peu comme ça, deux êtres fracassés par la vie et qui se construisent dans leur passions.

Un roman de Jean-Christophe Portes n'en serait pas un sans la touche historique, il a savamment lié son aventure fictive avec les conquêtes espagnoles du célèbre Hernan Cortes ! C'est un passionné Jean-Christophe, passion qu,il sait très bien nous transmettre,c'est avec plaisir que j'ai lu ces intermèdes, je suis passionnée par ce pan terriblement sanglant de l'Histoire de notre monde, que d'ailleurs j'ai étudié lors de mes cours d'espagnol.

Un roman qui m'a vraiment plu, qui se lit comme on se mate un film d'aventure, bien calé dans son canapé, malgré quelques petits points qui m'ont chiffonnés, ho, pas grand-chose, mais le côté un peu (trop) stéréotypé de certains personnages, mais bon, ça n'en gâche en rien le plaisir que j'ai eu à lire ce premier tome de cette nouvelle saga , et ouais, je m'avance peut-être, mais vu la fin, ça laisse présager du bon encore à venir ...

Après ces années de confiance et de discussions interactives, c'est avec un grand plaisir que je vais pouvoir enfin rencontrer Jean-Christophe aux Quais du Polar à Lyon ce dernier week-end de mars.

 

Paru le: 13 Mars 2019
Format :134 x 205 mm
384 pages
Ean : 9782702449141
Prix : 19.90 €
Ean numérique: 9782702447895
Prix numérique: 14.99 €

 

Partager cet article
Repost0
3 février 2019 7 03 /02 /février /2019 15:51

Chers amateurs de sensations fortes,

Préparez-vous car nous approchons du mois de mars qui est le mois le plus chargé en nouveautés polars !

Je vous ai sélectionné mes 4 coups de coeur (le 5ème "Vindicta" de Cédric Sire qui sort le 21 mars 2019, sera dans mon prochain article d'ici une quinzaine de jours... patience !!!)

Quatre romans totalement différents : un thriller glauque, un thriller fou, un thriller psychologique glaçant et une enquête à tiroirs ; quatre auteurs européens : deux Anglais, un Allemand et un Belge ; quatre univers noirs qui vont vous plonger dans des nuits sans sommeil !

Bonne lecture !

Caroline

 

"Oxygène" de M.J. Arlidge, éditions Les Escales

Vous avez forcément déjà croisé sur une table en librairie le livre "Am stram gram". Moi, c'est une fidèle cliente qui m'en a parlé l'année dernière et qui m'a donné envie de le lire. J'ai lu d'une traite les trois titres de M.J. Arlidge disponibles à l'époque et quel choc ! Je lis des polars depuis 25 ans et depuis le personnage de la flic Smocky Barrett de Cody McFadyen, je n'avais jamais eu un tel coup de coeur pour une héroïne. Helen Grace est un commandant de police torturé, un personnage très perturbé et perturbant aux secrets innombrables, une femme tellement complexe, tellement sombre et tellement seule. "Oxygène", le 5ème tome, ne déroge pas à la règle, car Helen est toujours à la tête d'enquêtes glauques et trash, et cette fois-ci sa vie professionnelle va se retrouver mêler à sa vie personnelle ; Helen va se retrouver coincée entre sa déontologie et ses mensonges.

La fin du livre m'a laissée complètement hystérique et ça va être sacrément long de devoir patienter jusqu'au prochain tome !
Si vous aimez les émotions très fortes, foncez découvrir la série furieusement addictive... mais attention à la lire dans l'ordre :

"Am stram gram", "Il court, il court le furet", "La maison de poupée", "Au feu les pompiers" et "Oxygène", donc.

sortie le 21 février 2019

https://www.lisez.com/auteur/m-j-arlidge/124085

 

"Le colis" de Sebastian Fitzek, éditions de l'Archipel

Grande fan de Sebastian Fitzek, j'ai découvert l'auteur avec le glaçant "Thérapie" il y a 10 ans, depuis j'ai plongé dans l'horreur du "Voleur de regards" où tension et suspens étaient intimement mêlés et l'été dernier, je suis partie en croisière cauchemardesque avec son "Passager 23" (qui sort en poche le 1er mars).
L'art de l'auteur étant de manipuler son lecteur, de le faire douter des personnages et de leur santé mentale et de créer bon nombre de retournements de situation, il réussit de nouveau brillamment avec ce thriller psychologique plein de surprises glaçantes... à surprendre !
Emma, psychiatre renommée, a eu une enfance trouble. Elle a eu cet espèce d'ami imaginaire qui a vécu dans son placard, longtemps. Aujourd'hui, elle vit entourée de son mari et de son et sa meilleur(e) ami(e) jusqu'au drame qui va la faire basculer dans la folie. "Le coiffeur" viole et coupe les cheveux de ses victimes et Emma réussit à lui échapper... mais dans quel état ? Aidée de son mari policier, épaulée par son meilleur ami avocat et suivie par un confrère psy, elle tente d'y voir plus clair quand des souvenirs remontent en elle et se mélangent. A-t-elle été vraiment violée ? Qui est ce voisin à qui elle doit remettre un colis ? Peut-elle vraiment distinguer ce qui est réel de ce qui ne l'est pas ? 
J'ai adoré me faire manipuler et me faire complètement avoir ! Sebastian Fitzek revient plus en forme que jamais vous livrer ce "Colis" maléfique !

sortie le 6 mars 2019

https://www.editionsarchipel.com/auteur/sebastian-fitzek/

https://www.livredepoche.com/livre/passager-23-9782253258155

 

"Si je mens, tu vas en enfer" de Sarah Pinborough, éditions Préludes

Après l'excellent "Mon amie Adèle" à la fin déroutante (sortie en poche le 6 mars), Sarah Pinborough propose avec "Si je mens, tu vas en enfer", un redoutable thriller psychologique. 
Trois personnages féminins. Lisa et Ava sont mère et fille. Elles vivent recluses dans une petite ville où il ne se passe pas grand chose. Routine et banalité semblent être le mot d'ordre de leurs vies. Lisa semble transparente, tant elle se fond dans le décor, quand le lecteur découvre qu'un lourd secret de famille la dévaste. Ava, l'ado, est pleine de vie et souhaite s'émanciper de cette mère surprotectrice. Quant à Marilyn, la fidèle collègue et amie de Lisa, femme réservée et dévouée à son mari... et bien, sous ses allures de volcan qui dort, la lave gronde.
Quand le passé rattrape le présent, les vrais ennuis commencent...
Maléfique, l'auteur malmène avec subtilité et sadisme, et ses personnages, et ses lecteurs... jusqu'à un final saisissant !

sortie le 6 mars 2019

http://preludes-editions.com/si-je-mens-tu-vas-en-enfer-9782253045649

https://www.livredepoche.com/livre/mon-amie-adele-9782253259985

 

"Un jour comme les autres" de Paul Colize, éditions HC

Le nouveau Paul Colize est enfin arrivé !
J'ai retrouvé avec plaisir Fred et Camille, rencontrés il y a 2 ans dans "Zanzara" pour une nouvelle enquête, inspirée de nouveau de faits réels, et sur lesquels l'auteur s'appuie tout au long de ce roman policier à tiroirs.
Une balade noire qui emmène le lecteur jusqu'en Italie, sur les traces d'un homme disparu, d'une jeune femme éplorée, de secrets et d'amours interdites. Fred, le journaliste fougueux est chargé de l'article sur cette enquête trouble où disparitions et décès s'accumulent et qui va vite devenir brûlante. Semant le doute sur plusieurs personnages, leur lien et leur rôle, l'auteur ne cesse de nous emmêler les pinceaux et de faire douter le lecteur, jusqu'au final qui lève le voile sur toute l'affaire... enfin ! 

sortie le 7 mars 2019

http://www.hc-editions.com/livre/un-jour-comme-les-autres/

 

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2018 4 20 /12 /décembre /2018 17:50

LE privilège inestimable du libraire est de pouvoir recevoir des épreuves non corrigées ou des SP (Service de Presse) quelques semaines, voire plusieurs mois, avant que les livres ne sortent en librairie. 

Cela permet de lire les livres en avance afin de pouvoir les présenter, les défendre et les conseiller aux lecteurs à leur sortie en librairie.

J'ai eu la chance de lire une dizaine de livres qui vont sortir entre janvier et mars 2019.

Je vous ai fait une première sélection de mes 5 parutions coups de coeur de janvier.

Bonne lecture ! Et bonnes fêtes !

Achetez des livres ! Offrez des livres !

Caroline

 

"Avalanche hôtel" de Niko Tackian, éditions Calmann-Lévy

sortie le 2 janvier 2019

Quel bonheur d'être embarquée dès la scène d'ouverture (très forte émotionnellement et visuellement) dans ce très très bon thriller polaire one-shot, sorte de petit frère de "La nuit n'est jamais complète".
J'ai eu froid pendant toute ma lecture. Plein d'images en tête telles que de grandes étendues enneigées et montagneuses à la "Inception", d'hôtel immense et inquiétant à la "Shinning" en ce qui concerne l'intérieur de cet Avalanche hôtel et de "Grand Budapest Hôtel" pour son extérieur et surtout... je me suis fait surprendre !

Le personnage principal s'appelle Joshua. Il est d'une part, agent de sécurité et d'autre part, flic. Seul hic, nous sommes en 1980 lorsqu'il s'occupe de la sécurité de l'hôtel et en 2018 lorsqu'il fait partie de la Police. Alors Joshua est-il schizophrène ? Est-il dans un rêve ? Disparitions, changements de décor, d'espace temps, tensions, suspens...

Prenez donc une chambre à l'Avalanche Hôtel !
Votre séjour sera... mortel, sublime, étonnant, glaçant, surprenant. 
Et paralysant de froid et de (stu)peur !

(découvez l'univers de Niko Tackian : 

http://blog-du-serial-lecteur.over-blog.com/2017/06/coup-de-projo-sur.niko-tackian-caroline.html)

https://calmann-levy.fr/livre/avalanche-hotel-9782702163290

 

"Né d'aucune femme" de Franck Bouysse, éditions La Manufacture de Livres

sortie le 10 janvier 2019

"Né d'aucune femme" est un roman incroyablement fort, percutant, suffocant, émouvant. 
Je suis rarement revenue en arrière aussi souvent dans un livre, pour relire les mots de Franck, pour être sûre de ce que j'avais (bien) lu, pour me replonger dans une scène, pour ne pas quitter les personnages trop tôt, trop vite.
Car son héroïne, Rose, envoie... du haut de ses 14 ans.
Pas d'époque, pas de lieu mais quelques personnages qui vont créer ce conte beau et terriblement cruel teinté de touches de Petit Poucet, de Cendrillon, de Barbe-bleue et de Petit Chaperon Rouge.
Car le grand méchant loup existe, Rose l'a rencontré.
L'écriture est magique, belle, hypnotisante... l'esprit du lecteur est bercé par les mots de Franck tandis que son coeur fait des ratés tant l'histoire prend aux tripes, dérange et malmène.
Après les sublimes "Grossir le ciel", "Plateau" et "Glaise", Franck Bouysse n'en finit plus d'envoyer des étoiles dans les yeux de ses lecteurs et de les enivrer.

https://www.lamanufacturedelivres.com/livres/fiche/131/bouysse-franck-ne-d-aucune-femme

 

"L'erreur" de Susi Fox, éditions Fleuve Noir

sortie le 10 janvier 2019

Quand l'amour d'une mère est plus fort que tout... 

Sasha a eu tellement de mal à tomber enceinte que l'annonce de sa grossesse va faire basculer sa vie dans le bonheur d'abord, puis après son accouchement... dans un cauchemar.
Car Sasha, au réveil de sa césarienne, sait que son bébé n'est pas le sien.
Mais elle est la seule à le voir, à le savoir. Seule contre tous, mari, médecin, sage-femme...
Le corps médical décide alors de l'interner mais Sasha a décidé de se battre pour comprendre, d'abord, puis pour retrouver son enfant biologique, ensuite.
"L'erreur" est un excellent thriller psychologique qui fait le taf : glaçant et surprenant, le suspens est maintenu tout au long des 359 pages et sueurs froides et rebondissements sont au rendez-vous. 
Alors Sasha, folle ou pas folle ?! A vous de le découvrir !

https://www.lisez.com/livre-grand-format/lerreur/9782265118027

 

"Le pays des oubliés" de Michael Farris Smith, éditions Sonatine

sortie le 17 janvier 2019

J'avais tellement aimé "Nulle part sur la terre", le précédent roman noir de Michael Farris Smith, que j'attendais impatiemment son nouveau roman. 
Je l'ai dévoré d'une traite car quand on rencontre Jack, on a du mal à l'abandonner, il l'a été tellement de fois dans sa vie.
Déposé par ses parents ivres sur un parvis, il va être bringuebalé de famille en famille, jusqu'à ses 12 ans et sa rencontre avec Maryann. Deux personnages cassés qui vont devoir cohabiter avec leurs fêlures et leur manque d'amour.
Mais le titre original du "Pays des oubliés" est "The fighter", car Jack le devient, à peine majeur. Il va se battre pour être dans la vie, le rester et gagner un peu d'argent. Mais de combats truqués en mauvaises rencontres et avalant toujours plus de dope, sa vie est un jour menacée.
Un roman noir superbe qui m'a laissée profondément émue.

https://www.lisez.com/livre-grand-format/le-pays-des-oublies/9782355846458

 

"Dans son silence" d'Alex Michaelides, éditions Calmann-Lévy

sortie le 30 janvier 2019

Premier roman d'un auteur qui va faire du bruit en début d'année avec son excellent thriller, dit psychanalytique.
Le Britannique Alex Michaelides réussit à instaurer et surtout à maintenir un suspens et une angoisse tout au long des 400 pages pour finir par retourner complètement son lecteur à la fin de son livre tant le dénouement est explosif et inattendu ! 
Quel sentiment délicieux de se faire autant manipuler par l'auteur !
Alice est une artiste peintre reconnue... et connue, elle va le devenir lorsqu'elle va tuer son mari qu'elle aimait pourtant follement et se retrouver enfermée en hôpital psychiatrique. Alice ne dira plus un mot après ce drame.
Six ans ont passé quand Theo, jeune psychiatre, qui a suivi comme beaucoup d'autres ce fait divers, apprend qu'il y a une place vacante dans l'hôpital où est internée Alice et décide de s'y faire muter. Il est intimement persuadé qu'il est la seule chance d'Alice. 
Commence alors un travail de longue haleine entre ces deux personnages forts et marquants, qui ont chacun un passé sombre et des fêlures communes. Alice restera-t'elle enfermée à jamais "Dans son silence" ?

https://calmann-levy.fr/livre/dans-son-silence-9782702164921

 

 

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2018 3 12 /12 /décembre /2018 09:55

Voici le temps des cadeaux de fin d'année et ma petite sélection de livres à offrir ou à s'offrir !

Avec près de 90 livres lus en cette année 2018, essentiellement des polars, voici donc mes 6 chouchous !

6 nouveaux auteurs francophones sur lesquels j'ai envie de mettre beaucoup de lumière tant leurs livres m'ont émue, glacée et marquée.

Je vous souhaite plein de livres sous vos sapins et de belles lectures !

Bonnes fêtes à tous !

Caroline

 

"Les limbes" d'Olivier Bal, éditions De Saxus

Alors voilà, "Les limbes", c'est juste un grand livre avec tous les ingrédients addictifs : la folie des hommes, les secrets, les expériences humaines, le suspens... et les limbes.
Surfant entre plusieurs genres (terreur, polar, SF), l'auteur réussit brillamment avec son premier roman à embarquer son lecteur dès les premières pages dans son projet fou d'expérience autour du sommeil et du monde qu'on y découvre lorsqu'on est endormi...
J'ai pensé au livre "Le sixième sommeil" de Bernard Werber, aux Sépulcreux de Miss Peregrine, au film "28 jours plus tard" et aux deux livres de Nicolas Beuglet, car je referme "Les limbes" dans le même état d'excitation et de frustration !!!
Foncez ! C'est original, bien écrit, terriblement bien construit, vous allez avoir froid avec les personnages, vous allez tremblez avec eux et ne plus jamais avoir envie de dormir, ou plutôt de rêver... car les cauchemars vous attendent et des créatures rôdent de l'autre côté, à moins qu'elles ne soient déjà ici... ?

https://www.olivier-bal.com/

 

"Complot" de Nicolas Beuglet, éditions XO

Après "Le cri" qui m'avait déjà rendue folle tant l'intrigue était hallucinante (et vraie), Nicolas Beuglet réitère l'exploit de faire aussi bien avec son numéro 2 "Complot" dans lequel on retrouve Sarah et Christopher, les héros du "Cri".
De nouveau, l'auteur maintient un rythme effréné et haletant durant ses 490 pages, de nouveau on se balade d'un pays à l'autre et de nouveau on prend un pied d'enfer à se laisser embarquer dans ce complot millénaire et impensable sur la place des femmes. Un livre que l'on referme sans voix et abasourdi !

(Pour rappel : notre double chronique sur Nicolas Beuglet : http://blog-du-serial-lecteur.over-blog.com/2018/04/coup-de-projo-sur.nicolas-beuglet-antoine-caroline.html )

http://www.xoeditions.com/livres/complot/

 

"Mort point final" de Frank Klarczyk, éditions Lucien Souny

Ce livre est juste impossible à lâcher une fois que l'on plonge dedans !
Quand un prof pète les plombs, séquestre ses élèves lycéens dans sa classe et lance une idée démente : leur faire faire une dictée selon ses propres règles, à savoir, plus de 2 fautes... et c'est la mort assurée !
Un presque huis-clos angoissant, étonnant et assez jubilatoire, je l'avoue !
Je dis presque car parallèlement à ce qu'il se passe dans cette salle de classe, le lecteur est également embarqué dans une autre salle, une salle d'interrogatoire cette fois-ci, où un jeune type retrouvé menotté par son amie, est en train d'alerter les flics que leur collègue, sa petite amie flic donc, se prépare à faire une connerie... oui mais laquelle ?
Je n'en dis pas plus... il faut que vous lisiez ce livre, point final !!!
Ce sont 200 pages totalement incroyables et inoubliables !

http://www.luciensouny.fr/catalogue/polars/mort-point-final/

 

"Taqawan" d'Eric Plamendon, éditions Quidam

"Taquawan" est un roman noir sublime, révoltant, nécessaire. Important et humain.
Il relate un épisode monstrueux de l'histoire des autochtones (encore un) survenu il y a plus d'une trentaine d'années au Québec quand le gouvernement a décidé de réglementer la pêche au saumon, privant ainsi le peuple indien de sa première source de (sur)vie.
L'auteur suit plusieurs personnages qui se révoltent chacun à leur manière, par la connaissance, par les actes, par la violence... pour nous offrir un roman bouleversant magnifique.

http://www.quidamediteur.com/catalogue/voix-d-amerique/taqawan

 

"Cabossé" de Benoît Philippon, éditions Folio Gallimard

Comment parler de "Cabossé", ce roman superbe et plein de sensibilité sur deux personnages que la vie a malmené et dont la rencontre va être évidente. Roy et Guillemette, les deux cabossés.
On les aime instantanément, instinctivement je dirais, ces deux-là, survivants de leur propre vie, spectateurs de leur douleur, acteurs de leur survie.
Et puis il y a l'écriture de Benoît Philippon, toute en pudeur, en sensualité, en émotion.
Son univers, noir, violent mais aussi émouvant et doux, le feu et la glace.
Ce roman s'engloutit, se déguste puis se digère. Car ressortir de "Cabossé" n'est pas simple tant les émotions se sont bousculées dans la tête du lecteur.
Je ne veux pas en dire plus car il faut vraiment découvrir ce premier roman juste, beau et humain, un livre qui fait mal tout en faisant du bien, un putain de roman marquant.

http://www.folio-lesite.fr/Catalogue/Folio/Folio-policier/Cabosse

Et forcément j'ai enchaîné tout de suite avec "Mamie Luger", de son petit nom Berthe, personnage incroyablement détonnant et attachant découvert à la fin de "Cabossé". Centenaire déglingos, pas sa langue dans sa poche, prête à en découdre, on sentait tout le potentiel du personnage secondaire qui pouvait devenir principal.
Et c'est donc ce qu'il se passe dans ce second roman, teinté d'émotions et de milliards de surprises. Car Berthe a eu 5 vies et autant de maris ! Elle a vécu longtemps, rencontré bon nombre d'hommes, aimé beaucoup, subit aussi... la cruauté des hommes, de ses maris mais pas que, la violence de la guerre, les rencontres improbables et la garde à vue.
Qui durera 8h. Un tête à tête avec un grand flic à qui elle va livrer ses secrets... et l

es cadavres qui débordent de sa cave.
Vous l'aurez compris, vous allez partir pour un voyage rock n'roll dans la vie de Berthe, 102 ans, l'arrière grand-mère qu'on reverrait d'avoir ou de devenir !

https://www.librairie-gallimard.com/livre/9782352047322-mamie-luger-benoit-philippon/

 

"Je suis un tueur humaniste" de David Zaoui, éditions Paul & Mike

Un court roman noir très original et bien écrit, rigolo, touchant, émouvant aussi sur cet homme, Babinsky, orphelin devenu tueur à gages et qui décide d'exécuter ses contrats, oui, mais non sans avoir auparavant rendu heureuses ses futures victimes !
Il va donc se renseigner sur ces personnes qui vont mourir de ses mains, connaître leurs hobbies, leurs rêves... et tenter d'en réaliser certains pour que leur mort survienne juste après le plus beau jour de leur vie !
Tous les personnages sont truculents, de Babinsky lui-même, à son patron, en passant par son psy et quelques-unes de ses victimes.
Un roman sur l'humanité du héros, son dévouement et ce qu'il est prêt à accomplir pour rendre heureuses les personnes dont on a commandité la mort, un roman qui fait du bien, qui met du baume au coeur et donne même le sourire !

http://www.jesuisuntueurhumaniste.com/
 

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2018 7 28 /10 /octobre /2018 12:05
ORPHELINS 88 de Sarah COHEN-SCALI, par Ingrid

Munich, juillet 1945.

Un jeune garçon, orphelin, comme tant d'autres, erre dans les rues de la ville en ruine, il ne sait rien de lui, si ce n'est qu'il s'appelle Siegfried Bruhns, et qu'avant les bombardements il était dans un foyer dont la vocation était de former les enfants en parfaits petits SS.

Sauf que Siegfried a un tatouage sur le bras gauche, ce qui, malgré ses yeux bleus et la blondeur de ses cheveux, prouve qu'il n'est pas allemand !

Il est donc envoyé à Indersdorf, dans un orphelinat qui recueille aussi bien les petits allemands,que les jeunes réfugiés rescapés des camps comme ceux des Lebensborn !

Siegfried rebaptisé Josh va y faire la connaissance de Ida, la directrice au grand cœur, mais aussi celle de Wally, jeune soldat noir américain, qui n'auront de cesse de vouloir aider le jeune garçon à s,intégrer et surtout recouvrer la mémoire.

 

Il y a deux ans, j'ai découvert par hasard sur auteure que je ne connaissais pas avec son roman "Max", best-seller hautement récompensé avec pas moins de 14 prix ! "Max" nous faisait découvrir le programme du Lebensborn de l'intérieur, un roman qui m'avait pris aux tripes, m'avait laissé sur le carreau, avec pas mal de larmes pendant ma lecture, alors quand j'ai vu que Sarah Cohen-Scali sortait un nouveau roman sur le même thème, il était clair pour moi que je pouvais pas passer à côté !!

Contrairement à son grand frère, "Orphelins 88" débuté au lendemain de la guerre, il s'intéresse à un enfant, issu du même programme mais un enfant qui n'est pas né de parents allemands rigoureusement sélectionnés, non ce roman met le doigt sur un autre point, que je ne connaissais pas, l’enlèvement des enfants dits "germanisables", ce qui fait tout aussi froid dans le dos !

Des enfants, choisis, enlevés ou "sauvés" des camps, mais tout aussi torturés, physiquement, psychologiquement afin d'en faire de nouvelles personnes, qui grandiront dans la haine de tout ceux qui sont différents d'eux.

L'auteur précise en post-face qu'elle a pris quelques libertés avec les dates historiques, en effet cet effroyable programme n'a été découvert qu'en 1946, après tout, il s'agit d'un roman, non pas d'un documentaire historique ! Elle s'est aussi inspiré de personnages, enfants ou adultes ayant réellement existés, notamment pour Josh qui est le savant mélange d'un jeune garçon russe ayant vécu la même histoire (dans les grandes lignes) et d'un personnage du livre "La trêve" de Primo Levi (que je vais m'empresser de dégotter !)

Un roman, tout comme "Max", que je conseille aux maximum de personnes, tant pour l'intérêt historique que la plume de l'auteure, qui nous emporte et nous fait vivre les lignes de ses récits avec une très forte intensité, des personnages attachants, dont on est fiers d'avoir fait la connaissance et un bout de chemin avec eux, des romans qui trouvent écho au fond de votre cœur et qui ne le quitteront pas de si tôt !

Orphelins 88

 
Collection : Collection R
 
Date de parution : 20/09/2018
EAN : 9782221218853
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 432
Format : 135 x 215 mm

 

Partager cet article
Repost0