Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 mars 2016 7 13 /03 /mars /2016 17:57
LES BRILLANTS - Marcus SAKEY - Sandrine

Résumé : Ils sont dotés de facultés hors du commun. Ils représentent 1 % de la population mondiale. Ce sont les «Brillants». L'agent Nick Cooper, bien que lui-même Brillant, consacre sa vie à protéger les gens normaux en travaillant au sein du DAR, le département chargé de contrôler l’activité de ces surdoués. Pourtant, la traque de John Smith, le Brillant ennemi n° 1, va l’obliger à choisir son camp…

Mon ressenti :

Les états unis ont vu l’apparition des Brillants dans les années 80, ils représentent 1 % de la population et sont considérés comme des surdoués car dotés de facultés hors normes, quel que soit le domaine, médecine, informatique, anticipation des schémas, etc. ….

Pourtant certains d’entre eux ont choisi de vivre libres et plus sous le contrôle de l’état, même si pour cela il faut déclencher la guerre, et faire faire couler le sang.

Nick Cooper, agent du DAR Département des Services Equitables, lui-même brillant de son état , n’a qu’un but : traquer ces rebelles, et approcher John Smith, considéré comme le terroriste n°1 à abattre. Agent intègre du Service et acquis à sa cause il va voir s’écrouler son monde, ses convictions et tout ce en quoi il croyait. Alors commence pour lui un combat intérieur qu’il aura tôt fait de régler mais une quête de la vérité qu’il veut faire éclater au grand jour ….

Je ne suis pas habituée à lire ce style de livre, j’avoue avoir été bluffée tout d’abord par cette histoire qui m’a emportée dès les premières pages et d’avoir éprouvé un plaisir gourmand pendant toute cette lecture.

Ce livre se lit comme on regarderait un film d’action, à 200 à l’heure, sans aucun temps mort si ce n’est pour laisser souffler les personnages qui en ont besoin autant que nous lecteurs !

Le suspens est omniprésent du début à la fin atteignant son paroxysme sur certains chapitres qu’il m’était quasi impossible de faire une pause comme il m’arrive parfois d’en faire pour « digérer » le rythme.

Roman policier, d’action, thriller d’ anticipation, intrique politique, comme vous voulez, ce livre réunit tout ça à la fois, et se fait aussi l’écho d’un phénomène sociétal que nous vivons, l’espionnage domestique de nos vies à travers les réseaux sociaux, les portables, les caméras de surveillances dissimulées çà et là et que nous acceptons sans broncher mais qui petit à petit nous privent de nos libertés individuelles, et s’immiscent dans nos vies privées, mais qui prennent une ampleur lente mais constante …

C’est aussi une dénonciation sur notre inaptitude à accepter la différence d’autrui, qu’elle soit ethnique, religieuse ou sociale, Marcus Sakey montre du doigt nos faiblesses ancestrales qui ont toujours été en nous et ont justifié nos actes les plus barbares comme s’ils allaient de soi, car si une chose est sûre, c’est que même si nous évoluons, nous restons éternellement incapables de vivre les uns avec autres…

Enfin bref, vous l’aurez j’imagine compris, j’ai été séduite à 100 % par cette lecture qui m’a sorti de « mes sentiers battus » et qui m’a donné beaucoup de plaisir, et je vous en souhaite autant d’ailleurs !!!

Bonne lecture

Sandrine

Éditions Gallimard , Folio policier - 560 pages - Disponible en librairie.

PS : et bien évidemment je me rue sur le deuxième tome : Un monde meilleur (Editions Gallimard)

Repost 0
Published by Demosthène
commenter cet article
18 février 2016 4 18 /02 /février /2016 18:52
Quais du Polar 2016, mes chouchous - Caroline
Le Festival "Quais du Polar" a 12 ans cette année et se tiendra les vendredi 1er, samedi 2 et dimanche 3 avril 2016 au Palais du Commerce de Lyon.
Il réunit chaque année la crème de la crème en matière d'auteurs de polars, qu'ils soient français ou étrangers.
C'est un rendez-vous incontournable pour tous les fans de polars :
lieu magique, auteurs en dédicaces, débats, remise du prix QDP... trois jours autour d'une passion : le noir !
Cette année, l'affiche est particulièrement alléchante et la ville de Lyon reçoit des auteurs qui sont rares, voire, dont c'est le premier passage en France.
(liste des auteurs présents : http://www.quaisdupolar.com/le-festival/auteurs-invites/)
Un week end unique, un Festival riche d'une organisation du tonnerre et des auteurs abordables et disponibles...
Je vous glisse mes 15 chouchous qui seront présents ce week end là en espérant vous donner envie de les lire et/ou de les rencontrer ?!
Caroline
http://www.quaisdupolar.com/

Erik Axl Sund "Les visages de Victoria Bergman", éditions Actes Sud Noir

La nouvelle trilogie choc d'Actes Sud !

"Persona" : Une nouvelle histoire nordique de dingues : une vague de meurtres barbares, une flic dont la vie de famille capote qui se retrouve aux commandes de l'enquête, une psy suivant 2 patients aux personnalités multiples et complexes... bref un premier tome très réussi et très prometteur pour qui aime le noir, le très noir !

"Trauma" : Une série de meurtres particulièrement violents... y'a t'il un lien entre les morts ? La commissaire Jeanette Kihlberg prend l'enquête en main, tout en continuant une enquête parallèle sur les meurtres des sans-papiers (voir "Persona"), toujours secondée par la psy torturée Sofia Zetterlund. Cruellement bon !

"Catharsis" : Après "Persona" et "Trauma", découvrez enfin toute la vérité sur Victoria Bergman et ses différents visages, sur sa fille Madeleine et sur l'enquête de Jeannette. Le puzzle s'emboîte enfin ! Un dernier tome à 100 à l'heure, plus sombre que les deux précédents dont le final monstrueux vous laissera assommés et vidés !

http://www.actes-sud.fr/catalogue/romans-policiers/persona

http://www.actes-sud.fr/contributeurs/sund-erik-axl​

Donato Carrisi "Malefico", éditions Calmann-Lévy

La suite du "Tribunal des âmes" est parfaitement réussie et tient toutes ses promesses, si promesses il y avait, à savoir : une intrigue forte, des personnages sombres et machiavéliques, des héros récurrents, une ville, Rome, sublimée, et le Vaticant, intriguant avec ses mystères et ses meurtres cachés.

http://calmann-levy.fr/livres/malefico/

Sandrine Collette "Il reste la poussière", éditions Denoël - collection Sueurs froides

L'espace, le vide, la poussière et cette famille.

Il y a du Cormac Mc Carthy dans ce nouveau Collette. On mord la poussière en lisant ce livre, on en prend plein la tronche, on est violenté pendant 300 pages. Sandrine Collette signe un 4ème roman fort, violent, hallucinant, hors du temps. Accrochez-vous, vous allez être secoués !

http://www.denoel.fr/Catalogue/DENOEL/Sueurs-Froides/Il-reste-la-poussiere

Paul Colize "Concerto pour quatre mains", éditions Fleuve Noir

Ce Concerto conte les histoires parallèles de Jean, grand avocat de renom, d'Akim, jeune braqueur sous les verrous dont Jean va se charger de la défense et de Franck et d'Alex, Arsène Lupin des temps modernes, gentlemen cambrioleurs anti-violence.
Ce roman noir, fort et profondément humain démontre une fois encore tout le talent de mon auteur Belge préféré.

http://www.fleuve-editions.fr/livres-romans/livres/thriller-policier/concerto-pour-quatre-mains-2/

Patrick Senécal "Le vide", éditions Fleuve Noir

Maxime Lavoie, milliardaire, a créé un jeu de télé-réalité ultra trash. Ne sont sélectionnés que les candidats dont le rêve le plus fou peut être réalisé et passer à la tv à une heure de grande écoute. Mais que deviennent les autres candidats, les trop dépressifs, les trop dangereux, les trop "tout" ? Un livre diabolique.

Céderez-vous à l'appel du vide ?

http://www.fleuve-editions.fr/livres-romans/livres/thriller-policier/le-vide-2/

Jean-Marc Souvira "Les sirènes noires", éditions Fleuve Noir

L'enquête principale prend ses sources sur le continent africain où un sorcier puissant manie la sorcellerie, le vaudou et l'endoctrinement avec brio, et surtout, avec beaucoup de sang sur les mains. Le commissaire Mistral et Jean-Marc Souvira font un retour réussi 5 ans après "leur" dernière enquête !

Un thriller à 100 à l'heure, puissant et cinglant.

http://www.fleuve-editions.fr/site/les_sirenes_noires_&100&9782265099302.html

Benoît Minville "Rural noir", éditions Gallimard - collection Série Noire

Quatre mômes inséparables : il y a les 2 frangins Rom & Chris, Vlad et la belle Julie dont ils sont tous amoureux. Il y a l'absence, de Rom parti 10 ans suite à la mort de ses parents, et qui revient dans son village. Vlad a mal tourné. La bande se reforme, mais à 3. Flashback, secrets déterrés, le village gronde.

Benoît Minville réussit un coup de maître !

http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Serie-Noire/Romans-noirs/Rural-noir

Olivier Norek "Surtensions", éditions Michel Lafon

Olivier Norek fait de nouveau subir à ses personnages (et à ses lecteurs !) de bien sinistres événements. Cette fois-ci, on pénètre le milieu carcéral et ses lois internes, on suit une équipe de braqueurs sans scrupules et des preneurs d'otages mal organisés. On referme le livre, l'histoire, écorché et révolté.

3ème enquête de Coste et de son équipe de choc après "Code 93" et "Territoires".

Sortie nationale le 31 mars

Jérémy Fel "Les loups à leur porte", éditions Rivages

Un chassé-croisé de personnages cabossés, abîmés par la vie, surfant entre la France et les USA. Des personnages beaux, forts, violents, émouvants, désespérés ou encore cassés, désemparés, foutus. Des destins fous, des secrets de famille, des meurtres, des corps, beaucoup. Plus qu'un roman, un bijou.

Un premier roman hallucinant et juste beau.

http://www.payot-rivages.net/livre_Les-loups-a-leur-porte-Jeremy-FEL_ean13_9782743633240.html

Sire Cédric "Avec tes yeux", éditions Presses de la Cité

Un excellent thriller original, sur les meurtres quasi rituels d'un meurtrier fasciné par les yeux.
Qui est-il ? Et surtout pourquoi le pauvre Thomas, citoyen lambda, voit-il ses meurtres à travers ses yeux à lui ? Nathalie, jeune gendarme anorexique et fragile, se lance à corps perdu dans l'enquête, seule contre tous.
Pour qui a le coeur bien accroché, ce livre est fait pour vous !

http://www.pressesdelacite.com/livre/polars-et-suspense/avec-tes-yeux-sire-cedric

Alexis Aubenque "Tout le monde te haïra", éditions Robert Laffont - collection La Bête Noire

L'idée d'installer l'intrigue en Alaska est originale, les nouveaux personnages attachants et l'histoire incroyablement sombre et assez perverse, font de ce livre le meilleur d'Alexis Aubenque. L'intrigue est surprenante, étouffante, odieuse, abracadabrante... et puis, il y a cette fin de fou ! Régalez-vous !

Mettez votre polaire, on part en Alaska !

http://www.laffont.fr/site/tout_le_monde_te_haira_&100&9782221159347.html

Ingrid Desjours "Les fauves", éditions Robert Laffont - collection La Bête Noire

Un livre poignant, fort et violent mais aussi très sensible car l'auteur s'attache et s'attarde beaucoup sur l'humain, sa force, ses failles, ses secrets. Les textes journalistiques avant chaque chapitre permettent de prendre encore plus conscience de qui sont ces fanatiques, "ces fauves", aveuglés par leur religion.

Les Fauves sont lâchés...

http://www.laffont.fr/site/les_fauves_&100&9782221145951.html

Valentin Musso "Une vraie famille", éditions du Seuil

Mathilde et François vivent retirés en Bretagne. François rencontre Ludovic, un marginal, qui va s'installer chez eux le temps de quelques travaux. Le couple vit isolé et le jeune homme devient rapidement omniprésent. Valentin Musso offre à ses lecteurs son thriller psychologique le plus glauque et le plus réussi !

Un huis-clos sombre et angoissant...

http://www.seuil.com/livre-9782021237726.htm

Sara Gran "Viens plus près", éditions Sonatine

Après "Dope", découvrez le 2ème polar de Sara Gran. La descente aux enfers d'une jeune femme possédée par un démon qui va pouvoir réaliser ses désirs les plus secrets tout en se coupant de tout son entourage. Un second roman très maîtrisé qui vous entraînera dans la folie de l'être humain, une réussite !

Efficace et terrifiant... rencontrez le démon !

http://www.sonatine-editions.fr/livres/Viens-plus-pres.asp

S.J. Watson "Une autre vie", éditions Sonatine

Une autre vie" est à mi-chemin entre le roman chick lit et le thriller psychologique. Curieux mélange, il est vrai, pourtant on se laisse rapidement embarquer dans cette histoire de femme, de soeur, d'amante en quête de vérité. Des secrets, des remords, des regrets, tels sont les ingrédients de ce nouveau S.J. Watson.

Un roman efficace et glaçant.

http://www.sonatine-editions.fr/livres/Une-autre-vie.asp

Repost 0
Published by Caroline
commenter cet article
8 février 2016 1 08 /02 /février /2016 19:32
Coup de projo sur... Claire Favan - Caroline

J'ai découvert Claire Favan en juillet 2012. C'était mon anniversaire, j'avais reçu une belle carte cadeau de la part de ma bande d'amis lecteurs et j'avais demandé à chacun de me choisir son polar préféré. J'ai ainsi commandé "Le tueur intime" à l'aveugle.

Passé l'engloutissement total de ce livre terminé un samedi soir tard et le cri coincé dans ma gorge à l'idée horrible de devoir attendre le lundi matin 10h afin d'acheter la suite... j'ai été, ce soir-là, définitivement conquise !

Un énorme coup de coeur, comme j'en ai rarement. Une claque aussi, mais de celle qui font du bien ! L'impression immense de me sentir vivante... bref, je suis sous le charme de l'univers noir et glauque et torturé de Claire Favan et cela, d'une manière passionnelle et passionnée.

Et parce que, quand je tombe en amour pour un livre, j'aime le dire à l'auteur, je contacte Claire et elle accepte de nous rencontrer, moi et un bout de ma bande, pour un premier dîner qui sera loin d'être le dernier... Je découvre une femme belle et très drôle ! Très loin de son personnage abominable de Will Edwards... elle est son exact opposé !

"Le tueur intime" prend sa place, dans le rayon polar dont je m'occupe, comme coup de coeur permanent. Il ne quitte jamais ma table et pour qui aime le très noir, il est toujours l'un des premiers que je conseille.

Claire signe alors chez les éditions du Toucan pour "Apnée noire", son troisième roman. Un polar moins violent et moins trash que ses deux premiers "Tueurs" mais qui va lui permettre de rencontrer un public plus large.

L'accueil est excellent et Claire rentre enfin dans la Cour des Grands et surtout devient l'une des chouchoutes du libraire de la Griffe Noire : Gérard Collard, organisateur du génialissime Festival du livre "St Maur en Poche".

"Miettes de sang" sort l'année suivante, toujours aux éditions du Toucan, et de nouveau, Claire fait l'unanimité. Ce polar dérangeant laisse un goût très amer dans la bouche et c'est là tout le talent de l'auteur !

"Serre-moi fort", son 5ème roman sort demain. Il réussit brillamment son entrée au Club de la Bête Noire (la nouvelle collection de Robert Laffont), collection dirigée par l'éditeur engagé et passionné, qui aime et défend férocement ses auteurs : Glenn Tavennec.

Voilà, si vous vous posiez encore la question de lire les romans de Claire Favan... je vous propose de découvrir en fin d'article, un petit résumé de chacun de ses cinq livres, qui devrait, je l'espère, vous mettre l'eau à la bouche et vous donner envie de plonger dans son univers noir !

Bonne lecture et vive le polar français !

Caroline

Serre-moi fort - éditions Robert Laffont, collection La Bête Noire (2016)

Serre-moi fort... ou pas !
Depuis la disparition de sa soeur, Nick, 15 ans, est devenu invisible pour ses parents, ivres de douleur. Tant bien que mal, il va tenter de survivre dans cette famille brisée.
Adam, super-flic mais papa absent, traque un serial killer redoutable. L'enquête piétine jusqu'à une découverte macabre.
Histoire en trois temps, les lecteurs vont être fous de joie... ou de terreur quand ils auront ce nouveau livre entre les mains.

Machination, suspens, violence et terreur, tels sont les ingrédients machiavéliques de cet excellent thriller !

http://www.laffont.fr/site/serre_moi_fort_&100&9782221190395.html

Miettes de sang - éditions du Toucan (2015)

C'est l'histoire de Dany, homme cassé par sa mère autoritaire et qui lui dicte sa vie, c'est aussi un flic moqué et rabaissé par ses collègues, tout le temps. On ne sait pas comment il trouve le courage de se lever chaque matin.
Et puis un jour, un meurtre, deux meurtres, une série de meurtres dans sa petite bourgade et Dany va se sentir pousser des ailes et avoir envie de résoudre l'enquête, seul contre tous.

J'ai dévoré "Miettes de sang" à la manière d'un ogre qui n'aurait été rassasié qu'une fois le livre refermé.
Ce livre, je l'ai aimé infiniment et peu de livres me font cet effet, à savoir ne pas avoir envie de laisser partir les personnages sitôt le livre terminé, s'en imprégner encore un peu, parce qu'après, ils seront partis à tout jamais...
http://www.editionsdutoucan.fr/livres/fictions/miettes-sang#.VrjhvNXhDnA

Apnée noire - éditions du Toucan (2014)

USA côte Est : une vague de meurtres de femmes noyées dans leur baignoire.

L'enquête est confiée à Vince, super flic mais super alcoolique et à Megan, agent du FBI.

Ce duo très différent mais néanmoins complémentaire va tenter de fonctionner afin d'attraper le tueur de ce carnage.

http://www.editionsdutoucan.fr/livres/fictions/apnee-noire#.VrjiVNXhDnA

Le tueur de l'ombre - éditions Pocket (2014)

La suite du "Tueur intime" et de nouveau, l'auteur tient ses promesses : scènes de crimes particulièrement atroces, sadisme et tortures sont au rendez-vous mais quel rendez-vous !

Un nouveau tueur en série qui s'ajoute au tableau pour le plus grand bonheur des lecteurs, une énorme surprise vers les 3/4 du bouquin, bref... que du bonheur pour qui aime le très noir.

https://www.pocket.fr/tous-nos-livres/thriller-policier-polar/le_tueur_de_lombre-9782266250016/

Le tueur intime - éditions Points (2011)

Un serial killer redoutable et manipulateur...
Claire Favan frappe fort pour son premier roman !

"Le tueur intime", de son petit nom Will Edwards, est l'un des serial killers les plus obscurs et violents créés depuis Thomas Bishop ("Au-delà du mal" de Shane Stevens) et Buffalo Bill ("Le silence des agneaux" de Thomas Harris).

Très maîtrisé, très bien écrit, avec des pics de suspens et de violence rare, ce polar va vous embarquer dans les bas fonds de votre âme.

Une vraie claque ! Un vrai bonheur ! Une vraie découverte !

http://www.lecerclepoints.com/livre-tueur-intime-claire-favan-9782757821015.htm​

Repost 0
Published by Caroline
commenter cet article
3 décembre 2015 4 03 /12 /décembre /2015 19:46
Tout le Monde te haïra - Alexis AUBENQUE  - Ingrid et Sandrine

Résumé : En Alaska, la ruée vers l'horreur a commencé. La première enquête de Tracy Bradshaw et Nimrod Russell. White Forest, petite ville côtière du sud de l'Alaska, est en émoi. Pris dans les glaces, un navire ayant sombré en 1920 vient d'être découvert. Les corps des marins en ont été extraits, mais manquent à l'appel ceux d'une centaine d'orphelins... C'est dans cette étrange atmosphère que débarque Alice Lewis, avec l'espoir de retrouver sa soeur disparue. Elle engage aussitôt un ancien flic au passé trouble devenu détective privé, Nimrod Russell. De l'autre côté de la ville, la lieutenante Tracy Bradshaw récupère une sordide affaire : pendu par les pieds dans sa grange, un notable a été éventré à l'aide d'un hakapik, l'arme inuit servant à abattre les phoques. Envers, et surtout contre tous, les deux ex-coéquipiers, Tracy et Nimrod, vont devoir travailler ensemble alors que plane sur eux l'ombre des enfants disparus.

Non pas une mais deux chronique puisque le plaisir est partagé, nous tenons à vous en faire profiter !

Ressenti d'Ingrid :

Un groupe de touristes effectue une plongée sous-marine dans les eaux du Sawyer Glacier en Alaska, une sortie estivale mais qui va mettre en émoi la ville de White Forrest, en effet, ces plongeurs vont découvrir un navire disparu depuis les années 1920, de nombreux corps ont été retrouvés à bord, que des adultes, aucun enfant, et pourtant le registre de bord faisait mention de la présence d'une centaine d'orphelins russes !
Une journaliste s'est intéressé de près à cette affaire, elle a disparu, selon les dires de son mari et de ses amies elle aurait fui avec un autre homme, ce n'est pourtant pas l'avis de sa jeune sœur qu'elle ne connait que depuis peu, Alice a sacrifié son compte en banque pour venir en Alaska, mais pour rien, la police ne veut rien entendre, d'autant plus que sa frangine jouait dans la catégorie casse-couilles, mais c'était sans compter sur l'aide providentielle de Nimrod Russel, ex flic devenu détective privé.
Pendant ce temps, Tracy Bradshaw, ex coéquipière de Nimrod, est en cherche d'une affaire particulièrement glauque, un entrepreneur de la ville est retrouvé pendu par les pieds, éventré à l'aide d'un hakapid, arme inuit traditionnelle.
Tracy et Nimrod, ex collègues mais surtout amis très proches, vont se retrouver à collaborer sur ces deux affaires qui n'ont pourtant aucun lien , en apparence ...

Depuis mon tout premier livre de Alexis Aubenque, je suis sous le charme mais depuis quelques temps et surtout son avant-dernier bébé "Ne crains pas la faucheuse", il sorti de son jeu la carte du très noir avec un soupçon de glauque, et ça lui va à ravir et surtout, qui nous ravi, nous ses lecteurs ! C'est la petite touche supplémentaire qui rendent ses histoires encore plus addictives et qui rendent l'attente de la prochaine encore plus dure à supporter !!
Pour en revenir à celui-ci, on continue notre exploration du continent américain, mais avec des nouveaux personnages, o combien charismatiques, des personnages ayant leur part d'ombre et sur qui on brûle d'en savoir plus, l'intrigue est constante, prenante, angoissante et ce final !! OMG, impossible de le voir venir, un truc de malade, un grand bravo et merci pour ce voyage, qui ne fut pas de tout repos, mais ne m'empêche pas d'en vouloir encore !!!

Ingrid

Ressenti de Sandrine :

White Forest est le théâtre d'un meurtre sordide, un homme est retrouvé pendu par les pieds et éventré. Tracy Bradshaw lieutenant de police va mener l'enquête.
De son côté Nimrod Russell ancien flic devenu détective vient à la rescousse d'Alice Lewis fraîchement débarquée dans la petite ville de l'Alaska pour retrouver sa demi soeur Laura journaliste qui a disparue alors qu'elle menait une investigation sur la découverte des corps de marins ayant sombré avec un navire en 1920.


Leurs enquêtes respectives aux multiples ramifications vont finir par n'en faire plus qu'une qui va les mener vers l'indicible vérité, l'inimaginable de nos jours ….


Alexis AUBENQUE signe un roman d'une redoutable efficacité, dès les premières pages le suspens s'installe et nous tenaille jusqu'à la fin et sans temps mort. J'ai aimé la cohésion des chapitres et l'habileté de passer d'un personnage à l'autre sans déstabiliser le lecteur. Soit, un policier très « Américain » pour un auteur français, mais bien construit et abouti, avec des personnages simples qui ont certes une histoire et des antécédents mais ne cèdent pas au pathos pour rester dans une dynamique propre au livre.
Une fin surprenante et hallucinante !! Enfin la recette d'un tout, pour passer un super moment de lecture !

J'avoue que de livre en livre il prend plus d'assurance et d'emprise pour conquérir son lecteur et ceci pour notre plus grand plaisir.

Sandrine

Nous vous souhaitons plein de plaisir et de grands frissons pendant cette lecture !!!

Éditions Robert LAFFONT Collection "la Bête Noire" - 432 pages - Disponible chez tous les bons libraires.

Repost 0
Published by Demosthène
commenter cet article
8 novembre 2015 7 08 /11 /novembre /2015 08:48
Ma sélection de Noël 2015 - Caroline

Pas facile de ne sélectionner que 10 polars sur les 97 livres lus en 2015 (et l'année n'est pas tout à fait terminée !)

Voici donc une sélection de 5 polars francophones et de 5 polars étrangers ainsi qu'en bonus 2 romans qui m'ont enchantée.

A offrir, à s'offrir, à faire partager... j'espère que ma sélection vous donnera envie !

Bonnes fêtes de fin d'année à tous :-)

Caroline

"Tout le monde te haïra" de Alexis Aubenque - éditions Robert Laffont La Bête noire

Alexis Aubenque embarque ses lecteurs dans le Grand Nord dans une histoire incroyablement sombre et assez perverse, je dois dire, et il offre son plus beau roman à la collection "La Bête Noire".
L'idée d'installer l'intrigue en Alaska est géniale. De nouveaux personnages, attachants, tout de suite, comme l'auteur sait si bien le faire depuis River Falls. L'intrigue, surprenante, étouffante, odieuse, abracadabrante. Et une fin de fou !
Le livre tient en haleine, se joue des lecteurs, vous retourne tout en vous lançant sur de fausses pistes et pour finir, vous met à terre.
La fin est monstrueuse... tout le contraire de l'auteur ! Un seul mot : bravo !

http://www.laffont.fr/site/tout_le_monde_te_haira_&100&9782221159347.html

"Les fantômes d'Eden" de Patrick Bauwen - éditions Albin Michel

Déjà, j'aime les histoires de bande de copains d'enfance : "Ca" de Stephen King, "Le 5ème règne" de Maxime Chattam, "Je suis ta nuit" de Loic Le Borgne...
Ensuite, je suis assez d'accord sur le fait que les premières amitiés et les premières amours sont souvent les plus fortes et les plus inoubliables.
Puis ce roman.
Qui traite de tout cela à la fois sur fond de serial killer génial et machiavélique, d'usurpation d'identité, de secrets de familles inavouables, d'un zeste de surnaturel et de l'espoir toujours et malgré tout, qui laisse envisager le meilleur après le pire.
Pour toutes ces raisons, j'ai aimé ce livre, qui m'a embarquée dans mes souvenirs de bandes adolescentes et qui m'a profondément touchée.

http://www.albin-michel.fr/Les-Fantomes-d-Eden-EAN=9782226312310

"Leçons d'un tueur" de Saul Black - éditions Presses de la Cité

"Leçons d'un tueur", c'est déjà une scène d'ouverture abominable.
Une atmosphère oppressante, le froid, la neige omniprésente, un couple de flics se raccrochant l'un à l'autre mais ne pouvant décrocher de l'enquête, et ce, au péril de leur vie.
Des personnages marquants et marqués par la violence, la dureté de la vie, les mauvaises rencontres, l'enfance abîmée, déchiquetée, auquel nul avenir ne semble s'ouvrir sur autre chose que le chaos.
Un livre qui prend aux tripes, qui donne envie de pleurer, souvent et de hurler, tout le temps.
L'humain est vicieux et malade dans ces pages... et puis ce tueur fou, implacable, que rien n'arrête, et surtout pas les enfants.

http://www.pressesdelacite.com/livre/litterature-contemporaine/lecons-d-un-tueur-saul-black

"Concerto pour 4 mains" de Paul Colize - éditions Fleuve Noir

Paul Colize avait l'habitude des couvertures marquées Manufacture, originales et uniques et Fleuve Noir garde ici son esprit.
Ensuite, les romans de Paul, moi je les ai tous lus et tous aimé, ils vont par paire et celui-là a pour partenaire "La troisième vague" qui traitait déjà de braquages.
Ce Concerto conte les histoires parallèles de Jean, grand avocat de renom, d'Akim, jeune braqueur sous les verrous dont Jean va se charger de la défense et de Franck et d'Alex, Arsène Lupin des temps modernes, gentlemen cambrioleurs anti-violence.
Ce roman noir, fort et profondément humain démontre une fois encore tout le talent de mon auteur Belge préféré.
Chapeau l'artiste !

http://www.fleuve-editions.fr/livres-romans/livres/thriller-policier/concerto-pour-quatre-mains-2/

"Les fauves" de Ingrid Desjours - éditions Robert Laffont La Bête noire

Le livre d'Ingrid Desjours est poignant, fort et violent mais aussi très sensible et elle s'attache et s'attarde beaucoup sur l'humain, sa force, ses failles, ses secrets.
Comme elle l'avait déjà si bien réussi dans "Tout pour plaire", elle réussi de nouveau à noyer le poisson afin que le lecteur soupçonne tour à tour chacun des personnages, et j'avoue, ça rend un peu fou !
En fait son livre m'a transportée, j'ai aimé les textes journalistiques avant chaque chapitre qui font encore plus prendre conscience de qui sont ces fanatiques, ces fauves, aveuglés par leur religion qu'ils ont déformée afin de s'en servir en la brandissant pour se dédouaner de leurs crimes ignobles et immondes.
Ces fauves aux méthodes de manipulation hors-paire qui recrutent encore et toujours, malgré les nombreuses informations et les diverses mises en garde des associations et des médias...
Un livre choc sur un sujet choc.
Et une question : qui l'auteur manipule-t'elle le plus ? Ses personnages ou ses lecteurs ?!

http://www.laffont.fr/site/les_fauves_&100&9782221145951.html

"Viscères" de Mo Hayder - éditions Presses de la Cité

C'est la 7ème enquête de l'inspecteur Jack Caffery. Dans "Viscères", il va faire un deal avec le Marcheur : il retrouvera à qui appartient ce petit chien qui avait le mot "Aidez-nous" griffonné dans son collier contre des infos sur le possible meurtrier de son frère Ewan.
Commence une enquête qu'il mènera seul, des révélations monstrueuses et un final abominablement réussi.

Il y a "L'homme du soir" qui reste à ce jour dans mon Top 10 des meilleurs polars lus.
Il y a maintenant "Viscères" qui n'égale pas ce dernier mais tout de même, ça faisait des années que j'attendais le grand retour de Mo Hayder.
Enfin, elle est de retour avec un livre de malade, un grand, un fort, un thriller diabolique !

http://www.pressesdelacite.com/livre/litterature-contemporaine/visceres-mo-hayder

"Angel Baby" de Richard Lange - éditions Albin Michel

J'avais été bouleversée il y a quelques mois par la lecture de "Ce monde cruel", premier roman de Richard Lange, après la parution de son recueil de nouvelles.
"Angel baby" est de nouveau un grand roman américain : puissant et fort dont chaque personnage porte le livre, lui donne vie et emporte le lecteur dans une histoire de vengeance incroyablement sanglante.
"Angel baby" est un grand roman noir, on pense au "Diable" de Donald Ray Pollock, à "America" de T.C. Boyle.
Pour moi Richard Lange est un grand conteur américain qui vous transporte, vous dérange, vous secoue, vous entraîne pour laisser le lecteur vidé et sonné à la fermeture de ses livres.
Pour qui aime les grands beaux romans américains, il vous faut absolument découvrir cet auteur talentueux !
L'histoire est celle de la cavale d'une jeune femme mariée à un narco-trafiquant mexicain puissant qui s'échappe afin d'aller retrouver sa fille, qu'elle n'a pas vu depuis deux ans, aux USA. Il faut qu'elle passe la frontière, mais comment ? Son sac à dos bourré d'argent devrait l'y aider. Commence alors sa traque par les hommes de mains du mari, puissants et avec plein de fric, tout s'achète, même les gardes-frontière.
Qui survivra ? Chacun met toutes ses tripes dans cette course poursuite, tout le monde ayant une bonne raison de retrouver cette femme : rédemption ou solde de dettes.

http://www.albin-michel.fr/Angel-baby-EAN=9782226317094

"Les enfants de l'eau noire" de Joe R. Lansdale - éditions Denoël "Sueurs Froides"

Mon premier Lansdale ! Et un gros coup de coeur !
Une narration incroyable, les années 30 au Texas comme si on y était, un roman noir fort et touchant. Une très belle découverte !
1930, May Lynn, 16 ans, est retrouvée noyée dans la Sabine, fleuve du Texas, lestée d'une machine à coudre.
Ses trois amis décident d'emmener ses cendres à Hollywood, là où May Lynn souhaitait partir :
Sue Ellen, jeune fille déterminée à changer de vie et à fuir son père qui abuse d'elle et sa mère, shootée aux médocs, Terry, jeune homosexuel, moqué et subissant l'homophobie de la région et Jinx, jeune fille noire, qui subit elle, le racisme ambiant.
Ces trois opprimés, vont unir leurs forces pour s'évader de leur quotidien misérable.
Sauf qu'on lance à leurs trousses un tueur redoutable, assoiffé de sang et de vengeance.
Fuyant par la Sabine sur un radeau, le chemin jusqu'à Hollywood va être parsemé d'embûches... et de morts.

http://www.denoel.fr/Catalogue/DENOEL/Sueurs-Froides/Les-Enfants-de-l-eau-noire

"Une vraie famille" de Valentin Musso - éditions du Seuil

Mathilde et François, vivent retirés en Bretagne, après avoir quitté précipitamment Paris suite à un événement dramatique.
François rencontre par hasard Ludovic, sorte de marginal, qui propose ses services pour tout travaux. François l'embauche, puis rapidement Mathilde s'entiche de ce jeune garçon paumé et mystérieux, sans attache et seul.
Ludovic est embauché par le couple pour retaper entièrement l'annexe de leur longiere et finit par s'installer chez eux. Rapidement, il prend de mauvaises habitudes et s'immisce dans leur vie.
Le couple vit isolé et François commence à se sentir de moins en moins à l'aise aux côtés de ce jeune homme, omniprésent.
François rêve que Ludovic se décide à partir et les quitte.
Ce jour-là va arriver plus tôt que prévu au grand désarroi de Mathilde...

Valentin Musso offre à ses lecteurs son livre le plus glauque et le plus noir, ce qui n'est pas pour me déplaire...

http://www.seuil.com/livre-9782021237726.htm

"Hiver rouge" de Dan Smith - éditions du Cherche-Midi

Après la très belle découverte du "Village" l'année dernière et de son auteur Dan Smith, je referme "Hiver rouge", de nouveau emballée par l'atmosphère glaçante, au sens propre comme au figuré, de cet excellent livre qui se passe en 1920 en Russie et qui raconte le combat d'un soldat déserteur à retrouver sa femme et ses fils, disparus de son village.
Pendant 527 pages, le lecteur est totalement et intimement lié au héros du livre, Nikolai Levitski.
On a froid avec lui, peur d'être retrouvé par ses anciens compagnons d'armes qui le traquent, peur qu'il ne retrouve jamais sa famille tant aimée... on s'attache complètement à cet homme seul, brisé, que seul l'espoir de retrouver sa famille vivante, fait avancer.
L'on croise aussi beaucoup de beaux personnages secondaires, tout aussi abandonnés, affamés et apeurés.
Et puis ce froid, omniprésent, mordant, cette neige... et si peu de vêtements sur le dos pendant ce long périple... on aime Nikolai d'entrée de jeu et on fait la route avec lui, coûte que coûte.

http://www.cherche-midi.com/theme/Hiver_rouge-Dan_SMITH_-9782749143378.html

Mention spéciale pour deux romans :

"Nous rêvions juste de liberté" de Henri Loevenbruck - éditions Flammarion

Parce que ce livre m'a bouleversée.
Parce que je partage la même notion de la liberté que l'auteur et que pour moi aussi, mon adolescence est la plus belle période de ma vie parce qu'elle est synonyme de toutes mes premières fois, quelles qu'elles soient : les plus dures, les plus belles, les plus folles, les plus connes, les plus insouciantes.
Parce que Bohem, le héros, je l'ai tout de suite apprivoisé, compris... et aimé.
Parce que ce livre représente ma pire crainte : que les amis, les vrais, cette nouvelle famille, la vraie, la pure, l'unique, me tournent le dos.
Parce que les chagrins d'amitié, putain ça fait mal, encore plus mal que les chagrins d'amour.
Parce qu'on retombe toujours amoureux, mais refaire confiance, redonner son amitié les yeux fermés, quand c'est cassé, quand la confiance est définitivement brisée, c'est inrecollable, c'est fini, c'est mort.
Ce roman est une ode à l'amitié, au-delà de la liberté.
Ce roman est beau, fort, puissant et je l'ai refermé, démolie.
Merci à l'auteur pour toutes ces émotions et pour m'avoir fait me sentir si vivante pendant la lecture de ce roman.

http://editions.flammarion.com/Albums_Detail.cfm?ID=47682&levelCode=litterature

"Re-vive l'emperereur" de Romain Puértolas - éditions le Dilettante

Après l'incroyable "Fakir" et "La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la Tour Eiffel", Romain Puertolas étonne de nouveau en s'attaquant aux Djihadistes et au retour sur terre de Napoléon Bonaparte, qui va s'occuper de les éradiquer du monde.
Tout simplement.
Romain a de drôles d'idées, toujours farfelues, avec toujours une pointe de magie et de malice.
Un peu comme Candy aussi : un peu d'astuce et d'espièglerie... c'est la vie de Napy, surnom affectueux de Napoléon dans son 3eme roman.
Ne vous y trompez pas, on aimerait bien sûr Romain comme Président de la République, lui qui a exercé mille et un métiers, mais n'a pas encore fait de celui-là sien ! (on lui suggérerait bien !)... ce roman est une belle fable mettant en lumière notre époque, sa folie, son génie, ses inventions, son pouvoir et de l'autre côté, ceux qui nous envient tout, ceux qui en sont jaloux au point de tuer, d'exterminer, de piller, de saccager, de vouloir tout détruire : le savoir et les hommes et tout cela au nom d'un Dieu.
Romain prend position sur ce qui est arrivé le 7 janvier dernier mais avec sa légéreté et son humour, tout passe, tout se lit et on se poile et on rigole et on en redemande !
On aimerait même que ce soit vrai, tiens, et partir en vacances en famille en Syrie !
Cet homme est un vrai optimiste et c'est un vrai plaisir que de lire ses romans, il réconcilie tout le monde avec la vie grâce à son écriture : joli pouvoir, non ?!

http://www.ledilettante.com/livre-9782842638450.htm

Repost 0
Published by Caroline
commenter cet article
2 novembre 2015 1 02 /11 /novembre /2015 12:34
Ingrid DESJOURS - LES FAUVES - Sandrine

Résumé :

Votre pire prédateur : Celui qui vous aura apprivoisé. " Torturez-la ! Violez-la ! Tuez-la ! " À la tête d'une ONG luttant contre le recrutement de jeunes par l'État islamique, l'ambitieuse Haiko est devenue la cible d'une terrible fatwa. Lorsqu'elle engage Lars comme garde du corps, le militaire tout juste revenu d'Afghanistan a un mauvais pressentiment. Sa cliente lui a-t-elle dit l'entière vérité sur ses activités ? Serait-ce la mission de trop pour cet ancien otage des talibans ? Dans cet univers où règnent paranoïa et faux-semblants, Haiko et Lars se fascinent et se défient tels deux fauves prêts à se sauter à la gorge, sans jamais baisser leur garde.

Mon ressenti :

D’abord il y a Haïko, jeune femme à la tête d’une association qui a pour but d’intercepter avant leur départ des jeunes en route pour faire le djihad et ensuite de les déradicaliser.
Mais voilà elle devient la cible d’une fatwa.


Alors intervient Lars ancien militaire revenu d'Afghanistan, engagé par la mère d’Haïko pour protéger cette dernière.
Ainsi démarre l’intrigue, au cœur d’une actualité sensible et omniprésente.


Je l’avoue au départ j’étais un peu réticente de par le sujet qui me hérisse le poil, mais connaissant Ingrid Desjours enfin surtout sa façon de retourner les esprits ma curiosité a pris le dessus évidemment !


Et voilà qu’elle nous lâche ses Fauves, personnages lisses et propres en surface, mais bourrés de failles, de secrets et de mensonges, elle s’amuse à les disséquer, à exacerber leurs rages et leurs rancœurs, elle distille le doute dans leurs esprits et dans le nôtre par la même occasion puisque c’est un exercice qu’elle maîtrise si bien, se jouant de leur assurance et de ce fait de nos convictions.


Elle met en exergue les ravages que peuvent avoir les traumatismes sur un être humain, que ces traumatismes soit liés à l’enfance, à la guerre ou à l’emprise d’une idée sur une personne affaiblie ou fragile.


Vous l’aurez compris derrière l’histoire il y a leur histoire, celle de ces fauves, terrible et terrifiante qui vous mènera vers un final halluciné qui pour ma part m’a tétanisé.
C’est un livre courageux, passionnant, percutant et engagé, oui car Ingrid Desjours se fait aussi le porte-parole de ces femmes qui se sont battues pour leurs droits, leur liberté, pour celles qui s’accomplissent, se battent chaque jour et qui assument leur sexe la tête haute sans arrogance mais avec parfois de l’héroïsme dans un monde si prompt à les juger …


Oui c’est encore un livre qui décape, qui vous décoche un aller mais sans retour, et une nouvelle preuve du talent de cette auteure.

Bonne lecture

Sandrine

Editions Rober LAFFONT collection "La Bête Noire" - 440 pages - Disponible depuis le 8 octobre 2015

Repost 0
Published by Demosthène
commenter cet article
26 octobre 2015 1 26 /10 /octobre /2015 16:07
Coup de projo sur... Barbara Abel - Caroline

Barbara Abel, c'est une jolie Belge dynamique et unique, qui en 10 romans (qui sont pour moi 10 coups de coeur) a réussi à me faire verser des litres de sueur, des larmes parfois, m'a donné des envies de tuer tout le monde, en tout cas mes voisins, et a réussi à me scotcher à chaque fois.

Parce que tous ses romans, qu'ils soient des thrillers ou des comédies, sont réussis.

Parce qu'un livre de Barbara Abel, c'est satisfait ou remboursé et que jusqu'à maintenant, je n'ai jamais eu de retours négatifs parmi les clients du rayon polar dont je m'occupe à la Fnac.

Barbara, j'ai découvert son univers, car univers Abelien il y a, en 2012.

Je me souviens de cette folle après-midi où une dizaine de personnes sont venues m'acheter "Derrière la haine" dans mon rayon et je me suis dit qu'il fallait que je me penche sur ce livre.

Chose faite, livre lu, non dévoré, et énorme coup de coeur !

Cette sorte de huis-clos passionnant et incroyable, qui donne des sueurs froides tout au long de sa lecture, est un thriller psychologique d'une efficacité redoutable, et surtout qui hante longtemps, trèèèèès longtemps.

Bon, j'avoue tout : plus de 3 ans après, j'y pense encore et en particulier à une scène où il est question d'une clôture de jardin mais je n'en dirai pas plus...

Barbara, je l'ai rencontrée pour la première fois à St Maur en Poche en 2012. J'étais très excitée à l'idée de cette rencontre car son livre me collait encore tellement à la peau. J'étais conquise par l'auteur, il me restait à rencontrer la femme.

Flanquée d'Antoine, dit Démosthène, libraire et enthousiaste comme moi, nous nous sommes donc dirigés vers elle et lui avons hurlé notre amour !

Je crois, que passée la surprise de voir les deux hurluberlus hystériques que nous étions, nous l'avons fait bien rire !

Nous l'avons aimée tout de suite et je lui ai promis ce jour-là, de lire tous les livres qu'elle avait précédemment écrit car "Derrière la haine" était déjà son 8ème roman.

"L'instinct maternel", "Un bel âge pour mourir", "Duelle", "La mort en écho" et "Illustre inconnu" m'ont fait vibrer et flipper ; "Le bonheur sur ordonnance" et "La brûlure du chocolat" m'ont fait rire et m'ont émue... et je suis totalement tombée en amour avec tous ses livres.

Si vous ne connaissez pas encore cette auteur et si vous aimez vous faire manipuler et refermer un livre en sautant partout : ruez-vous vite sur ses romans !

(je vous ai fait un petit résumé de chacun de ses livres en fin d'article)

Et parce que je ne suis pas la seule à aimer Barbara Abel de manière incommensurable, je vous laisse découvrir le joli texte de son éditrice Céline Thoulouze.

Bonne immersion et bonne lecture !

Caroline

Céline THOULOUZE
Directrice éditoriale Belfond français

"Comment Barbara Abel a changé ma vie.

La première fois que j’ai lu Barbara Abel je venais de la rencontrer lors d’un déjeuner – une jeune femme délicieuse, pétillante, belle, drôle. Nous étions au salon du livre de Nice, son tout premier roman, L’instinct maternel, venait de sortir. Je lui ai demandé une dédicace, j’ai pris son petit livre jaune dans mon sac de plage – ah cette époque où je ne travaillais pas dans l’édition et où les salons du livre étaient l’occasion de faire du tourisme…

Même si je connaissais la ligne du Masque et que je ne m’attendais pas à un roman feel-good (on ne disait pas ça d’ailleurs à l’époque), sur ma serviette de plage entre Gonzague St Bris et sa petite copine de l’époque d’un côté, Barbara Abel et le jeune Maxime Chattam en train de patauger les doigts de pieds en éventail dans l’eau bleue électrique de Nice de l’autre, dès les premières pages de ce maudit roman, et malgré le soleil qui tapait très fort, j’ai été glacée de l’intérieur. Comment cette jeune femme délicieuse pétillante blablabla…. qui m’avait montré les photos de son bébé lors de notre déjeuner en s’extasiant sur la présence de Michèle Mercier à nos côtés (je me souviens de ses petits cris « Oh ! Angélique ! » elle m’a bien eue quand j’y pense), pouvait-elle écrire une histoire aussi horrible sur… la grossesse ? (et encore pauvre de moi je ne savais même pas qu’elle avait écrit ce livre… enceinte… !)

J’étais entrée dans le monde merveilleux de Barbara Abel, tout simplement.

C’était il y a 13 ans et depuis rien n’a changé, excepté le fait que je suis devenue son éditrice pour mon plus grand bonheur. Ou mon plus grand malheur. Car combien d’années de vie ai-je perdu chaque fois que j’ai lu et relu les romans de Barbara Abel ? Tout ce que je peux vous dire c’est qu’elle en a reçu des sms agressifs de ma part quand elle martyrise ses personnages (égalité parfaite avec Karine Giébel). Il y a eu la fois aussi où je l’ai traitée de vieille sorcière en public. Et puis la fois où pendant une réunion de travail sur le scénario de son prochain roman j’ai refusé qu’elle me raconte la fin de son livre en gestation (hum). Avant de me souvenir que j’étais son éditrice.

Quand j’y pense tout cela n’est pas très pro. Mais ça la fait rire Barbara et elle sait que je l’aime autant que ses livres me rendent folle. J’ai publié Derrière la haine et après j’ai rencontré mon amoureux, qui s’appelle Sylvain. Ca vous dit quelque chose ? Je ne m’appelle pas Tiphaine mais le fils de mon amoureux s’appelle Milo, ça vous dit quelque chose ? C’était mon voisin ça vous… dit … quelque ….chose…?

Parfois j’ai peur. Je suis sûre que vous me comprenez. Ça rend fou d’être lecteur de Barbara Abel, mais c’est pire d’être son éditrice. Alors bonne chance à tous car son prochain roman sortira dans quelques mois, et comme on dit si bien, on n’en ressort pas indemne…"

L'innocence des bourreaux - éditions Belfond (2015)

L'histoire d'un braquage dans une petite supérette de quartier. Sauf que tous les personnages qui s'y trouvent ne devraient pas s'y trouver et c'est là où Barbara est forte car d'un petit fait divers "banal", elle crée une histoire rocambolesque et monstrueuse.
Jusqu'où seriez-vous prêts à aller pour garder le confort de votre petite vie ?

Jusqu'où iriez-vous par amour ?

Jusqu'où seriez-vous prêt à aller pour protéger la chair de votre chair ?
Loin ? Jusqu'au bout ? Jusqu'à la mort ?
Ouvrez-ce livre... vous n'allez pas être déçus du voyage ! Un nouveau one shot très, très réussi et indispensable à lire... mais attention vous allez souffrir !

http://www.belfond.fr/site/l_innocence_des_bourreaux_&100&9782714460295.html

Après la fin - éditions Fleuve Noir (2013)

La suite tant attendue de "Derrière la haine" tient toutes ses promesses.

Ecrire une suite est toujours délicat, surtout vu le succès qu'a remporté "Derrière la haine" mais

la mission est accomplie avec brio !

Retrouvez la diabolique Tiphaine, tutrice légale de Milo, devenu ado, ainsi qu'une nouvelle voisine qui va vite comprendre qu'elle n'aurait jamais dû emménager dans cette maison...

Comme la définit elle-même l'auteur : "sa diabolique Tiphaine" revient !

Mais qui est la plus diabolique des deux ? Tiphaine ou Barbara ?!

http://www.fleuve-editions.fr/site/apres_la_fin_&100&9782265097148.html

Derrière la haine - éditions Fleuve Noir (2012)

Deux couples voisins unis dans l'amitié, deux petits garçons viennent compléter le tableau idyllique. Tout va bien jusqu'au drame. Là, commence une descente aux enfers pour l'une des familles entraînant l'autre avec elle.

Un redoutable thriller psychologique dont la fin va vous hanter très longtemps... Ruez-vous sur ce livre sans attendre ! Satisfait ou remboursé !

http://www.fleuve-editions.fr/site/derriere_la_haine__&100&9782265094185.html

La brûlure du chocolat - éditions Fleuve Noir (2010)

Zoé, auteur à succès, perd la mémoire suite à un choc émotionnel. Elle doit se marier dans quelques jours. Sa famille et ses amis, supposés l'aider dans sa quête d'identité, vont lui raconter sa vie en écartant les épisodes douloureux ou qui leur étaient nuisibles.

Un roman passionnant que vous ne pourrez pas lâcher, une jolie comédie tendre aux nombreux rebondissements !

http://www.fleuve-editions.fr/site/la_brulure_du_chocolat_&100&9782265089419.html

Le bonheur sur ordonnance - éditions Fleuve Noir (2009)

Méline est atteinte d'un cancer très étonnant, son seul remède est d'être heureuse ! Cachant dans un premier temps sa maladie à tous, elle pète régulièrement les plombs et assène ses quatre vérités à son entourage.

Un roman drôle et original où les frasques de l'héroïne prêtent souvent à sourire, des personnages savoureux, des situations cocasses et une histoire originale et rigolote !

Faites tourner l'ordonnance : ce n'est que du bonheur !

http://fleuve-noir-edition.skyrock.com/2913646107-Le-bonheur-sur-ordonnance-de-Barbara-Abel.html

Illustre inconnu - éditions du Masque (2007)

Attention une famille peut en cacher une autre !

A 17 ans Violette apprend qu'elle est la fille cachée d'un monstre du cinéma français qui vient de s'éteindre. Réclamant plus qu'un simple héritage, elle souhaite intégrer la famille du défunt qui lui est plus qu'hostile. Mais Violette ne va pas être au bout de ses surprises... plutôt mauvaises que bonnes...

Moi, j'ai pensé à Gérard Depardieu tout du long... et vous ?!

http://www.editions-jclattes.fr/catalogue-le-masque?search_api_views_fulltext=illustre+inconnu

La mort en écho - éditions du Masque (2006)

Trois femmes, trois histoires d'amour, trois drames familiaux...

L'auteur virevolte avec talent entre ses trois personnages de femmes vivant sur trois époques différentes afin de raconter leurs histoires d'amour respectives. Chacune cache un terrible secret...

Un thriller psychologique excellent et efficace tout au féminin.

http://www.editions-jclattes.fr/catalogue-le-masque?search_api_views_fulltext=la+mort+en+echo

Duelle - éditions du Masque (2005)

L'histoire commence par une invitation sur un plateau TV où Lucy est invitée à découvrir la personne qui la recherche.

Surprises, chocs et descente aux enfers sont au rendez-vous... car ce roman est juste époustouflant !

Au début l'intrigue semble simple et la fin facile à deviner... mais en fait que nenni !

Ce thriller psychologique est un petit bijou qui entraîne le lecteur de rebondissements en rebondissements pour clore son livre sur une énorme surprise.

http://www.editions-jclattes.fr/catalogue-le-masque?search_api_views_fulltext=duelle+barbara+abel

Un bel âge pour mourir - éditions du Masque (2003)

Tout commence par la mort d'un homme. Sa seconde épouse et sa fille s'affrontent pour récupérer la maison familiale. La belle-mère veut la vendre pour l'argent, la fille veut rester vivre dedans. La belle-mère est prête à tout, même à menacer la vie de son "petit-fils".

La confrontation de deux femmes : un thriller psychologique magistral et redoutable à rendre fou !

http://www.editions-jclattes.fr/catalogue-le-masque?search_api_views_fulltext=un+bel+age+pour+mourir

L'instinct maternel - éditions du Masque (2002)

L'une est le bourreau, l'autre... sa victime.

L'histoire d'une femme prête à tout pour toucher un héritage, quitte à devoir se débarrasser de quelques personnes en chemin.

Un presque huis-clos étouffant et violent où l'héroïne a basculé dans la folie pure et dure.

Une situation cauchemardesque, des personnages originaux, attachants mais détraqués... et une fin qu'on ne devine pas !

http://www.editions-jclattes.fr/catalogue-le-masque?search_api_views_fulltext=l%27instinct+maternel

copyright photo Barbara Abel : Melania Avanzato

Repost 0
Published by Caroline
commenter cet article
11 octobre 2015 7 11 /10 /octobre /2015 19:47
Coup de projo sur... la collection NeoNoir de Gallmeister - Caroline

Au mois de mars 2015 est née la collection NeoNoir, lancée par les éditions Gallmeister :

http://www.gallmeister.fr/la_maison/neonoir

Le premier titre que j'ai reçu est "L'enfer de Church street" de Jake Hinkson et dès les premières pages, j'ai été embarquée et totalement séduite par son histoire et surtout son écriture.

L'histoire est originale, drôle mais sombre également. Ce sont par ailleurs les trois composants qui caractérisent cette collection.

NeoNoir, ce sont des petits bijoux américains inédits écrits par des auteurs talentueux méconnus.

Oliver Gallmeister a fait un sans-faute en découvrant et en exportant ces auteurs de talent en France : Jake Hinkson, Matthew McBride, Todd Robinson, Benjamin Whitmer et S.Craig Zahler ont tous écrit de petites pépites noires, que je vous invite sans plus attendre à découvrir.

J'ai eu la chance de rencontrer Jake et Benjamin aux Quais du polar à Lyon cette année et Todd à Paris lors de sa tournée française et ils ont accepté de me parler de leur éditeur français bien-aimé.

Découvrez donc leurs témoignages ainsi que mes ressentis de lecture sur les six NeoNoir que j'ai lu cette année.

Et je suis bien désolée de vous dire qu'il m'est impossible de faire un choix et de vous conseiller d'en lire un plutôt qu'un autre... lisez-les tous, ils valent tous le coup et le détour !

BonneS lectureS :-)

Caroline

Jake Hinkson, auteur de "L'enfer de Church street"

"The American publisher of my first novel, Hell On Church Street, was a guy named Jon Bassoff, who used to run New Pulp Press. In 2013 he put me in contact with Oliver Gallmeister. Oliver really liked my books and was interested in bringing them to France. Oliver’s enthusiasm was infectious, and I was thrilled.

My experience with Gallmeister has been wonderful. They brought me over to France for the Quais du Polar earlier this year, and I did a tour that included events in Paris, La Rochelle, Montpellier, and Auxerre. Oliver and his team are all exceptionally good at what they do. I couldn’t ask for a better publisher in France.

Here’s a fun bonus: Jon Bassoff, who published my book in English, is also a gifted writer. His novel Corrosion is set to be released in France by Gallmeister. We are now one big happy family."

L'éditeur américain de mon premier roman, "L'enfer de Church street", était un gars qui s'appelle John Bassoff, qui dirigeait auparavant New Pulp Press. En 2013, il m'a mis en contact avec Oliver Gallmeister. Oliver a tellement aimé mes livres qu'il a voulu les faire découvrir aux français. L'enthousiasme d'Oliver a été contagieux et j'en suis très heureux.

Mon expérience avec Gallmeister a été merveilleuse. Ils m'ont fait venir en France cette année pour Quais du Polar et j'ai fait une tournée avec des événements à Paris, La Rochelle, Montpellier et Auxerre. Oliver et son équipe sont tous exceptionnellement bons dans ce qu'ils font. Je n'aurais pas pu rêver mieux comme éditeur français.

Voici un bonus rigolo : John Bassoff, qui a publié mon livre en anglais, est aussi un écrivain talentueux. Son roman "Corrosion" est sur le point d'être publié en France par Gallmeister. Nous sommes maintenant une grande et heureuse famille.

​​Todd Robinson, auteur de "Cassandra"

"It's a leap of faith for any writer to have their manuscript translated into another language. I had heard good things from other writers about their translations with Gallmeister Editions, but still had my own concerns. The humor in my novel is unusual even by English standards, and I worried about how well that would carry over into the French language. Then I started reading the reviews, and every single one mentioned how the humor balanced the darkness of the material. My translator, Laurent Bury had nailed it. That was a huge relief and an even bigger victory for me."

C'est une consécration pour tout écrivain d'avoir son manuscrit traduit dans une autre langue. Même si j'ai eu de très bons retours d'autres écrivains sur la qualité des traductions faites par Gallmeister, je conservais une certaine appréhension. L'humour de mon roman est assez spécial, même pour les normes anglaises, j'étais donc inquiet de savoir s'il pourrait être fidèlement retranscrit en français. J'ai alors lu différents commentaires et vu qu'à chaque fois était mentionné la façon dont l'humour pondérait les côtés plus sombres du roman. Mon traducteur, Laurent Bury a tapé dans le mille. Ce fut un énorme soulagement et plus encore, une victoire pour moi.

​Benjamin Whitmer, auteur de "Pike" et de "Cry father"

"Working with éditions Gallmeister has been the proudest part of my so-called career. Proud for being included in the Gallmeister lineup, which includes all of my literary heroes, but mostly for working with Oliver. He has an unerring eye for horseshit, and an uncanny ability to drive his writers to their strengths. He’s also a friend, and the kind you spend a lifetime feeling blessed for having. I’d happily take a bullet for him. And then make the other motherfucker eat it."

Travailler pour les éditions Gallmeister a été ce qui m'a apporté le plus de fierté dans ma soi-disant carrière. Fier de faire parti de l'équipe Gallmeister qui regroupe tout mes héros littéraires mais surtout de pouvoir travailler avec Oliver. Il a un oeil intraitable pour déceler la merde et une habileté incroyable pour pousser ses écrivains à exploiter leurs forces. Il est aussi un ami, le genre dont tu passes le reste de ta vie à te dire à quel point tu te sens béni de l'avoir. Je prendrais avec joie une balle pour lui. Et je la ferais manger à l'autre enculé.

"L'enfer de Church street" de Jake Hinkson

Geoffrey Webb va être pris en otage par un jeune loubard à qui il va proposer un deal : en échange de ses 3000$, il va lui raconter son histoire.
Mais tel est pris qui croyait prendre...
Webb fuit un passé et une ville où il a semé la mort. Simple hasard ou goût du sang ? Ce jeune braqueur aurait certainement préféré ne jamais braquer Webb et encore moins avoir jamais croisé sa route...

Un premier polar à la frontière entre le burlesque et le noir, teintée d'une formidable touche d'originalité. Une excellente surprise. Une très belle découverte !

http://www.gallmeister.fr/livres/fiche/134/hinkson-jake-l-enfer-de-church-street​

"Franck Sinatra dans un mixeur" de Matthew McBride

Un braquage grotesque au volant d'un camion de boulangerie, des flics et des bandits qui se disputent le butin et Nick Valentine, anti-héros et ex-flic reconverti en détective qui s'avère être encore plus pourri que les vrais pourris du livre !

Voilà ce qui vous attend dans ce roman déjanté.

Et pourquoi Franck Sinatra d'ailleurs ? Vous le découvrirez dans ce roman dont l'histoire originale mêle noirceur et humour, violence et second degré.
http://www.gallmeister.fr/livres/fiche/136/mcbride-matthew-frank-sinatra-dans-un-mixeur

"Cassandra" de Todd Robinson

Cassandra, quatorze ans, a disparu. Boo et Junior, deux personnages atypiques mais ô combien attachants, sont amis depuis l'orphelinat et videurs dans un bar à Boston, l'une des villes les plus sanglantes des Etats-Unis. Ils vont se faire engager par un homme influent afin de la retrouver. Cassandra a mis les pieds là où il ne fallait pas et il va être compliqué de la retrouver sans user de violence et surtout sans semer de cadavres...

Un roman noir drôle, touchant, violent et excellent.

Le tome 2 sortira en France en 2017. Et Todd a trouvé le titre du tome 3 dans un taxi parisien !

http://www.gallmeister.fr/livres/fiche/138/robinson-todd-cassandra

"Pike" de Benjamin Whitmer

Vous devriez vous souvenir longtemps de Pike, personnage torturé, inondé de violence, qui cherche à comprendre de quoi sa fille prostituée est morte, flanqué de sa petite-fille ado et de son pote, boxeur.

Une histoire où l'humanité se fait bien rare mais certainement pas le talent de ce jeune écrivain américain.

Un roman noir unique, une vraie claque !

http://www.gallmeister.fr/livres/fiche/132/whitmer-benjamin-pike

"Cry father" de Benjamin Whitmer

Après la très belle découverte de "Pike", Benjamin Whitmer revient avec "Cry father".
Un roman fort sur le destin de deux hommes : Patterson dont le fils est mort et Junior, fils de son meilleur ami Henry, qui cumule mauvaises fréquentations et accès de violence, allant même jusqu'aux meurtres.
Malgré tout, ces deux hommes vont nouer une forme de relation d'amitié et vont faire un bout de route ensemble, un bout de route qui va mal se finir...

Un roman noir sur fond de deuil, de violence et de cadavres.

http://www.gallmeister.fr/livres/fiche/135/whitmer-benjamin-cry-father​

"Exécutions à Victory" de S. Craig Zahler

Quand j'ai lu que Zahler était comparé à Roger Smith, je ne pouvais plus ne pas ouvrir ce livre !
Effectivement, quel choc, quelle violence, quelles idées de torture et surtout quelle histoire, quel scénar !
Je vous allèche ?
Bettinger, inspecteur de choc, est muté avec femme et enfants dans la ville de Victory, au fond fin du Missouri, pour faute grave.
Sa punition va s'avérer plus sévère et mortelle que prévue quand il va se retrouver dans la ligne de mire d'une bande de tueurs sanguinaires qui dégomme les flics de Victory, la ville où volent des pigeons morts.
Amateurs de sensations fortes, n'hésitez-même pas, ce livre est fait pour vous !

http://www.gallmeister.fr/livres/fiche/133/zahler-s-craig-executions-a-victory

Merci à mon amie Anne Frampol pour son aide précieuse pour les traductions, surtout celle de Benjamin Whitmer !

Repost 0
Published by Caroline
commenter cet article
22 septembre 2015 2 22 /09 /septembre /2015 08:34
Forza Italia, par Indrig
Forza Italia, par Indrig

La fin de l'été est synonyme de rentrée, des classes, au boulot, mais aussi rentrée littéraire, parmi le nombre incalculable de livres qui font leur rentrée, il faut faire un choix, qui mieux que Démosthène et les Pétroleuses pour vous y aider ?

Démosthène et Caroline ont déjà parlé de leur coup de cœur, moi je ne m'attaquerai qu'à deux auteurs, (je suis une petite joueuse), des italiens, rien que ça ! Déjà évoqués par les coupains, mais quand on aime ...

Tu tueras le Père, Sandrone DAZIERI

La Bête Noire

8 octobre 2015

Mon résumé:

Dante n'avait que 6 ans quand il a été enlevé, il s'échappera à 17, pendant ces 11 ans, il a vécu enfermé dans un silo, torturé physiquement et mentalement, par celui qu'il appelle le Père, il a réussi à s'en sortir tant bien que mal, malgré tout, une part de lui est restée enfermée.
Columba est flic, une des meilleures, pourtant elle a aussi un lourd passé qui lui pèse sur les épaules, qui lui bouffe la vie.
Ces deux êtres malmenés par la vie vont se retrouver à enquêter sur la disparition du jeune Luca, son père étant désigné comme le coupable idéal, mais pour Dante, il ne fait aucun doute qu'au bout de 25 ans, son ravisseur a refait surface ...
Tout est contre eux, la police, les journaux et plus simplement leur vie, leur passé et surtout leurs angoisses qu'ils n'auront de cesse de surmonter !!!

Mon avis:

Sûrement une des claques de la rentrée ! Avec ce premier titre à paraitre le 8 octobre, la toute nouvelle maison édition La Bête Noire, ne laisse présager que du bon !!!
Un auteur italien digne de figurer en tête de gondole aux côtés de son comparse Donato Carrisi !
Un pavé de presque 700 pages, qui se lit avec délectation, jamais de temps mort, les pointes d'humour et d'émotions justement placées, des personnages hautement charismatiques, surtout Dante, un énorme coup de cœur pour cet homme, cet enfant en quelque sorte resté enfermé dans son silo ...

Un livre que je recommande chaudement !!!

L'auteur:

Sandrone Dazieri est né en 1964, après avoir été journaliste dans la contre-culture et la fiction de genre, il se lance dans l'écriture : scénariste de séries à succès pour la télé, plusieurs romans policiers et surtout "Tu tueras le Père" vendu dans 10 pays.

Malefico, Donato Carrisi

Calmann-Lévy

16 septembre 2015

Mon résumé:

Cela fait trois ans que Marcus est "revenu" à la vie, sans aucun souvenir, son seul contact avec les hommes, avec le monde est Clemente, un prêtre qui le forme, car lui aussi est prêtre, mais pas seulement, il est un pénitencier, un prêtre-profiler en quelque sorte.

Il y a un an, il s'est fait connaitre de l'agent Sandra Vega, spécialiste photo pour la police, alors qu'elle enquêtait sur la mort de son mari, elle vit une nouvelle vie à Rome, avec un autre homme, elle se réfugie toujours derrière son appareil pour échapper à l'horreur des Hommes.

Malgré tout, lorsque Le Monstre s'abat sur Rome en s'en prenant à des couples en plein ébat, tuant l'homme et torturant la femme, ils vont une nouvelle fois se retrouver dans un monde proche de l'Enfer, aussi bien aidés que mis de côté, dans cette enquête atypique, mêlant horreur et religion.

Mon avis:

Ce roman est la suite de "Le tribunal des âmes", suite parce qu'on retrouve Marcus et Sandra, mais si vous n'avez pas lu le précédent, ni aimé (j'avoue que j'avais eu du mal à rentrer dedans, j'ai persévéré et ça a payé), ce n'est pas grave, ce qu'il faut savoir du passé de nos protagonistes est judicieusement rappelé !

Entre vérité historique, religion et horreur, Donato Carrisi nous plonge dans une Rome loin des sentiers battus et des cartes postales, un livre sombre, glauque, violent mais aussi triste, beau malgré tout, et qui nous emmène à nous questionner sur la bestialité de l'Homme.

Des personnages atypiques, très charismatiques, un coup de cœur énorme pour Marcus, que j'avais déjà beaucoup aimé dans le précédent opus, avec celui-ci, il rejoint le panthéon de mes personnages littéraires préférés !!!

L'auteur:

Donato Carrisi est né en 1973, il est l'auteur italien le plus vendu au monde, juriste de formation, spécialisé en criminologie, il connait un succès foudroyant avec son premier roman " Le Chuchoteur". "Malefico" est son cinquième roman.

Deux romans italiens, deux coups de cœur, un auteur à suivre, un auteur déjà valeur sûre à continuer de suivre !!! Je ne sais pas lequel conseiller en priorité, les deux sont intenses, d'un suspens insoutenable, très durs parfois, le Dazieri est allégé par des touches d'humour savamment dosées, le Carrisi est une mine de connaissance historique et religieuse, aucun choix possible, il faut craquer pour les deux !!!

Repost 0
Published by Demosthène
commenter cet article
13 septembre 2015 7 13 /09 /septembre /2015 12:01
Coup de projo sur... les éditions Sonatine - Caroline

J'ai découvert les éditions Sonatine en 2009 avec l'excellentissime "Au-delà du mal" de Shane Stevens. Ca a été un coup de cœur absolu ! Et pour le livre et pour l'éditeur !

Sonatine était exactement la maison d'édition que j'attendais.

Ensuite ce fut la découverte de l'univers noir de Roger Ellory avec "Seul le silence". Ce livre a d'abord été un coup de cœur littéraire avant de l'être avec l'auteur.

Puis il y eut les livres sombres de Steve Mosby, Sara Gran, Gillian Flynn, Karen Maitland... jusqu'à cet été 2010 où je suis tombée en amour avec deux livres choc de deux nouveaux auteurs jamais encore édités en France : "Le livre sans nom" de Anonyme et "Un employé modèle" de Paul Cleave.

Sonatine était devenu tout puissant dans le monde de l'édition. En librairie, les lecteurs venaient acheter "le dernier Sonatine" les yeux fermés. Les libraires et les journalistes ne tarissaient pas d'éloges sur cette petite machine à succès devenue importante.

C'était une petite révolution !

De nouveaux auteurs, dont c'était pour beaucoup un premier roman, se mirent à éclore et à trouver le succès rapidement : Zoran Drvenkar, Dan Wells, S.J. Watson...

A partir de 2011, ce fut également l'arrivée chez Sonatine de deux auteurs français : Fabrice Colin et Jacques Expert.

Les lecteurs suivent Sonatine et Sonatine suit ses auteurs... ce sont donc de nouvelles parutions de Anonyme, R.J. Ellory, Paul Cleave, Karen Maitland, Gillian Flynn, Dan Wells... qui sont édités pour le plus grand bonheur des fans !

Il y a même des années phare, comme en 2011 avec "Avant d'aller dormir" de S.J. Watson, en 2012 avec "Les apparences" de Gillian Flynn (les deux romans ont même été adaptés avec succès au cinéma) et bien sûr cet été 2015 avec la déferlante "La fille du train" de Paula Hawkins.

En 2015, les éditions Sonatine lancent la collection semi-poche "Sonatine +" qui a pour but de publier des premiers romans d'auteurs déjà bien installés en France ("Papillon de nuit" d'Ellory) ou de rééditer des titres épuisés considérés comme étant cultes ("Aveuglé" de Fitch).

En huit années, les éditions Sonatine sont devenues incontournables dans le monde des livres.

Ses auteurs lui sont fidèles et en parlent en des termes très élogieux, voire amoureux !

Je vous laisse découvrir les témoignages de quatre auteurs Sonatine qui ont contribué à son succès.

Et je vous ai préparé "Mon année Sonatine 2015", avec mon ressenti sur mes onze lectures Sonatine de l'année.

Bonne lecture :-)

Caroline

Anonyme, auteur de "Le livre sans nom" :

"When I started out as a writer I had a very romanticized (and misguided) view of what a publishing house was like. I imagined it would be full of creative people who loved unique and original stories and were passionate about putting those stories into the hands of the public. What I discovered during my first few years as an author was that publishers were only interested in books that were similar to what was already popular. And then Sonatine came into my life. They were everything I had dreamed a publisher would be. Passionate, creative, imaginative and very cool. Not only do they make my books look good, they promote them in fun and clever ways too. It's a huge thrill to see my weird stories in the Sonatine catalogue alongside some of the best writers in the world. Where actors want to be in a Tarantino movie, authors want to be in the Sonatine catalogue. Because Sonatine are the Publisher we all dreamt about when we started writing."

Quand j'ai commencé à écrire, j'avais une vision très romantique (et erronée) de ce qu'était une maison d'édition. J'imaginais que c'était plein de gens créatifs qui aimaient les histoires uniques et originales et qui étaient passionnés à l'idée de mettre ces histoires entre les mains du public. Ce que j'ai découvert pendant mes premières années de jeune auteur a été que les éditeurs sont seulement intéressés par les livres qui sont semblables aux autres livres qui sont déjà populaires. Et puis Sonatine est entré dans ma vie. Ils étaient tout ce dont je rêvais qu'un éditeur puisse être. Passionnés, créatifs, imaginatifs et très cool. Pas seulement pour mettre en valeur mes livres, ils savaient les promouvoir de manière drôle et intelligente. C'est un immense plaisir de voir mes histoires bizarres dans le catalogue Sonatine aux côtés de certains des meilleurs écrivains du monde. Là où les acteurs rêvent d'être dans les films de Tarantino, les auteurs rêvent d'être dans le catalogue Sonatine. Parce que Sonatine est l'Editeur dont nous avons tous rêvé quand nous avons commencé à écrire.

R.J. Ellory, auteur de "Seul le silence" :

"The reason I chose to be published by Sonatine in France was really simple. These guys built a company out of nothing, and they built it because they loved books. They were passionate, they were driven, they were excited about taking books that they loved and getting them into the hands of people who loved books to the same degree. It was easy to see. They were doing this crazy thing because they had to, not because it made good business sense. They risked everything to make a dream come true, and it came true. That resonated with me. That reminded me of exactly why I started writing in the first place. I started writing because I had to, and these guys created Sonatine with the same motivation. Since then, well...what can I say? France has become my second home; Sonatine has become my second family. My loyalty to them is stronger than the loyalty you find in the Mafia! I love these people. I love what they do, and I love how they do it. They have become my friends, my compadres, my travelling companions. Already they have given me a lifetime's worth of wonderful experiences in France, and they have introduced me to people who are now friends, and will be friends for the rest of my life. The life I have now is in no small way because of Sonatine, and for that I will always be in their debt."

La raison pour laquelle j'ai choisi d'être publié par Sonatine en France était très simple. Ces gars ont construit une compagnie à partir de rien et ils l'ont bâtie parce qu'ils aiment les livres. Ils étaient passionnés, ils étaient motivés, ils étaient excités à l'idée de prendre les livres qu'ils aimaient et de les amener entre les mains de gens qui aimaient les livres autant qu'eux. C'était facile à voir. Ils ont fait ce truc de fou parce qu'ils le devaient, et non par sens du business. Ils ont tout risqué pour que ce rêve devienne réalité et il l'est devenu. Cela résonnait en moi. Cela m'a rappelé exactement pourquoi j'avais commencé à écrire. J'ai commencé à écrire parce que je le devais, et ces gars ont créée Sonatine avec la même motivation. Depuis, eh bien, que puis-je dire ? La France est devenue ma deuxième maison, Sonatine ma deuxième famille. Ma loyauté envers eux est plus forte que la loyauté que vous trouverez dans la Mafia ! J'adore ces gens. J'adore ce qu'ils font et j'adore la façon dont ils le font. Ils sont devenus mes amis, mes compères, mes compagnons de voyage. Ils m'ont déjà donné l'équivalent d'une vie entière d'expériences magnifiques en France, et ils m'ont présenté à des gens qui sont maintenant mes amis, et qui seront mes amis pour le reste de ma vie. La vie que je mène aujourd'hui est en grande partie dûe à Sonatine, et je leur serai toujours redevable.

Jacques Expert, auteur de "Deux gouttes d'eau" :

"Lorsqu'on me demande ce que je pense de mon éditeur je réponds : Sonatine est à l'édition ce que la Romanée-Conti est au vin : une petite surface cultivée qui donne les meilleurs crus... Ils me trouvent flagorneurs mais j'assume !"

Karen Maitland, auteur de "La compagnie des menteurs" :

"Sonatine is a brilliant publisher for authors. I still have the message I received from my agent when Sonatine made an offer for the translation rights of my first book‘Company of Liars’. My agent said they were a ‘dynamic, forward-looking and exciting publisher’ and that is exactly what they’ve turned to be. When I came to a festival in France, I was able to spend time with the Sonatine.team. Chatting to them over meals, I realised how genuinely passionate they were about books and reading. If you meet some other publishers’ marketing and publicity teams, you soon discover they are only interested in the process of marketing. They don’t care if the product they are selling is a book or a can of beans. But the Sonatine team actually read the authors’ books and love them. I write medieval thrillers and the members of the team knew as much about medieval history as I did and they were equally as enthusiastic."

Sonatine est un éditeur brillant pour les auteurs. J'ai encore le message que j'ai reçu de mon agent quand Sonatine a fait une offre pour les droits de traduction de mon premier livre "La compagnie des menteurs". Mon agent m'a dit qu'ils étaient "un éditeur dynamique, avant-gardiste et passionnant" et c'est exactement ce qu'ils sont devenus. Quand je suis venue en France pour un Festival, j'ai pu passer du temps avec l'équipe Sonatine. Bavardant avec eux au cours des repas, je me suis rendue compte combien ils étaient réellement passionnés par les livres et la lecture. Quand vous rencontrez les équipes de marketing et de publicité de certains autres éditeurs, vous découvrez rapidement qu'ils sont juste intéressés par le processus de commercialisation. Ils se fichent bien que le produit qu'ils vendent soit un livre ou une boîte de haricots. Mais l'équipe Sonatine lit et aime réellement les livres de ses auteurs. J'écris des thrillers médiévaux et les membres de l'équipe en connaissait autant sur l'histoire médiévale que moi et étaient tout aussi enthousiastes."

"Deux gouttes d'eau" de Jacques Expert - janvier 2015

Les histoires de jumeaux, j'en ai lu des tonnes mais celle-là est particulièrement réussie.

Deux frères semblables comme deux gouttes d'eau sont accusés du meurtre et de la décapitation de la petite amie de l'un des deux. Qui d'Antoine ou de Franck est le meurtrier ? Commence alors une enquête en forme de casse-tête pour l'équipe de flics chargée de l'enquête...

En un mot : jouissif !

http://www.sonatine-editions.fr/livres/Deux-gouttes-d-eau.asp

"Les réponses" d'Elizabeth Little - mars 2015

Pour moi, ce n'est pas le thriller de l'année comme annoncé mais le style est original et l'intrigue bien ficelée. Il y a des longueurs et ce livre aurait pu faire 100 pages de moins à mon goût mais ça se laisse lire et j'ai passé un assez bon moment même si je m'attendais à mieux...

L'histoire : une jet-setteuse de 27 ans est accusée du meurtre de sa mère qu'elle détestait. Après avoir fait 10 ans de prison, elle est libérée pour un vice de forme et décide de mener l'enquête dans l'anonymat le plus total en changeant de look et de nom.

http://www.sonatine-editions.fr/livres/Les-Reponses.asp

"La fille du train" de Paula Hawkins - mai 2015

Un premier roman anglais qui va faire du bruit, un thriller psychologique incroyable qui va vous rendre fou, une atmosphère lourde et pesante sur fond de Gin tonic, un personnage principal Rachel, totalement déroutante de par ses mensonges, son alcoolisme prononcé et ses manies de se mêler de ce qui ne la regarde pas... Et finalement, si elle avait raison d'aller s'incruster dans cette histoire de disparition et de meurtre ?

Un seul mot : jubilatoire !

http://www.sonatine-editions.fr/livres/La-Fille-du-train.asp

"Mort mystérieuse d'un respectable banquier anglais dans la bibliothèque d'un manoir tudor du Sussex" de L.C. Tyler - juin 2015

J'adore cet auteur, j'adorerais le rencontrer si Sonatine le fait venir un jour en France... (et pourquoi pas d'ailleurs ?!)

Dernier opus de la trilogie, et même si ce n'est pas mon préféré, on retrouve le ton décalé, l'humour british et les deux personnages principaux hilarants : Ethelred mais surtout Elsie, cette nana qui est totalement barrée, drôle et truculente. Lire un livre de L.C.Tyler, c'est la garantie de passer un bon moment et ce, à chaque tome, pardon, à chaque fois.

L'histoire de ce dernier tome : Un cluedo géant : un homme retrouvé mort dans un manoir anglais lors d'une soirée, alors qu'il n'était entouré que de ses amis et de sa femme. Comment est-il mort ? Qui l'a tué ? Le bureau dans lequel il a été retrouvé sans vie, étant fermé de l'intérieur.

http://www.sonatine-editions.fr/livres/Mort-mysterieuse-d-un-respectable-lord-anglais-dans-la-bibliotheque-d-un-manoir-Tudor-du-Sussex.asp

"Papillon de nuit" de R.J. Ellory - juin 2015 (collection Sonatine +)

L'écriture de Roger m'hypnotise et m'envoûte totalement et ce, à chaque fois. Je suis dans une sorte d'état de plénitude quand je suis dans l'un de ses livres, c'est comme ça et c'est tant mieux ! "Papillon de nuit" ne déroge pas à la règle. J'ai fini ce livre, plutôt englouti les 50 dernières pages, avec appétit et passion.

"Papillon de nuit" démarre dans les années 60 dans l'état de la Caroline du Sud. Daniel Ford, 6 ans, se lie d'amitié avec Nathan Vernet, 6 ans aussi mais noir. Dans ce climat de ségrégation raciale, leur amitié ne va en être que renforcée. Sur fond de politique et de guerre du Vietnam, le lecteur suit les deux personnages enfants, puis ados, puis jeunes adultes... leur amitié forte, leurs amours, leurs choix de s'engager à la guerre ou non... jusqu'au drame : le meurtre de Nathan et l'emprisonnement de Daniel, qui passera douze années derrière les barreaux jusqu'à cette fameuse dernière semaine dans le couloir de la Mort.

Un roman noir, beau, fort, violent, un roman sur la différence, l'espoir, la cruauté et la machination.

http://www.sonatine-editions.fr/livres/Papillon-de-nuit.asp

"Aveuglé" de Stona Fitch - juin 2015 (collection Sonatine +)

A mi-chemin entre "The Truman show" et "Oldboy", ce livre est juste abominable et sadique... tout ce que j'aime !

Eliott Gast, économiste américain sans histoire, est enlevé un soir à Bruxelles. Il va se réveiller dans une sorte d'appartement. Après plusieurs jours d'attente, ses trois bourreaux masqués vont y pénétrer et faire de sa vie un calvaire, mais filmé à la face du monde. L'enfer va commencer. Il va durer 40 jours.

http://www.sonatine-editions.fr/livres/Aveugle.asp

"Les assassins" de R.J. Ellory - août 2015

J'ai un souci avec les livres de Roger Ellory car à chaque fois que je referme le dernier lu, il devient mon préféré !

"Les Assassins" est juste un roman noir hallucinant sur un copycat monstrueux.

John Costello, survivant du tueur au Marteau lorsqu'il était ado et désormais enquêteur pour un grand journal, va apporter son aide et son savoir sur les tueurs en série et leurs meurtres afin d'aider Irving, flic de NY, à tenter de coincer ce tueur redoutable qui sévit dans les rues New Yorkaises.

Plus qu'un thriller, c'est une encyclopédie sur les serial killers que nous livre Roger Ellory, un retour en arrière sur les pires monstres que la Terre ait enfantée.

http://www.sonatine-editions.fr/livres/Les-Assassins.asp

"Le Pape, le Kid et l'Iroquois" de Anonyme - septembre 2015

Je pensais ne jamais revoir le Bourbon Kid, ni Elvis, ni Rodéo Rex, eh bien si ! Unis tous les trois et rejoint par l'Iroquois, ils vont tenter ensemble de déjouer un complot contre le Pape.

Comme d'habitude, c'est plein d'humour, de sang, de cervelles qui éclatent, de nez cassés, de personnages tous plus tordus et farfelus les uns que les autres ! C'est quasi impossible d'en parler car je ne veux rien dévoiler mais une chose est sûre, à chaque nouveau roman, l'auteur innove encore dans le décalé. Le personnage du Pape au milieu de tous ces tueurs détonne et c'est pour ça qu'on aime l'auteur : ce type a une imagination d'enfer, beaucoup de talent et il est juste fou... comme ses lecteurs !

http://www.sonatine-editions.fr/livres/Le-Pape-le-Kid-et-l-Iroquois.asp

"Les innocents" de Robert Pobi - septembre 2015

Grosse claque que ce deuxième Pobi. J'avais aimé "L'invisible" mais là, rien à voir, niveau très au dessus dans l'écriture et la noirceur, "Les innocents" pour qui aime le très trash est un véritable livre de taré !

Pour donner envie... ou pas : des pieds d'enfants sciés alors même que l'enfant était toujours conscient, sont retrouvés dans l'East river près de NY. D'autres rapts d'enfants vont suivre et toujours le même type d'enfants : des petits gosses très riches et d'une intelligence supérieure. Hemingway, super femme flic qui en a (et qui en a déjà vu pas mal d'ailleurs) s'occupe de l'enquête de manière passionnelle et pressée car les corps s'amoncellent et il n'y a pas une putain de piste, à moins que...

http://www.sonatine-editions.fr/livres/Les-Innocents.asp

"Une autre vie" de S.J. Watson - sortie le 1er octobre 2015

"Avant d'aller dormir" avait été l'un des plus gros succès de Sonatine en 2011, le 2ème Watson est donc très attendu !

"Une autre vie" est à mi-chemin entre le roman chick lit et le thriller psychologique. Curieux mélange, il est vrai ! Pourtant, on se laisse rapidement embarquer dans cette histoire de femme, de soeur, d'amante en quête de vérité. Julia est mariée à Hugh, chirurgien de renom et ils ont un fils ado, Connor. Enfin, non, car Connor est en fait le fils de Kate, la soeur de Julia, qui l'a adopté petit, pour lui offrir amour et stabilité quand sa soeur, n'arrivait pas à s'en occuper. Mais aujourd'hui Kate va mieux et veut récupérer son fils. Oui mais voilà, Julia n'est pas d'accord et finalement avant de commencer à s'étriper sur la question, Kate meurt assassinée. Rongée par les remords, Julia, décide, aidée de la meilleure amie de Kate, Anna, de partir sur les traces de sa soeur, qui avait une vie très active sur les sites de rencontres. Elle va faire la connaissance virtuelle de Lukas, homme énigmatique et séduisant, qui va rapidement l'envoûter et finir par chambouler son quotidien...

Rien d'original et un petit air de déjà-lu (je pense à "Sourire en coin" de Nicci French) mais au final, un roman efficace et glaçant.

http://www.sonatine-editions.fr/livres/Une-autre-vie.asp

"Deux" de Penny Hancock - sortie le 5 novembre 2015

De nouveau emportée par l'humidité de Londres, le froid, la pluie, la neige, le flot de la Tamise en bruit de fond et ce deuxième livre de Penny Hancock, (l'auteur du dérangeant "Désordre"), très bon, très flippant, très dur, très triste.

Un nouveau thriller psychologique réussi qui raconte l'arrivée de Mona (qui a laissé sa mère et sa fille au Maroc) et qui arrive à Londres, avec un visa d'employée de maison chez Dora, animatrice radio, qui vit avec son père atteint d'Alzheimer et son fils, pro dans l'art de la glande. Elle est venue en Angleterre dans l'espoir de retrouver Ali, son mari, dont elle a perdu la trace à Londres. L'auteur raconte son parcours pour essayer de le retrouver coûte que coûte alors que les jours passants, sa gentille patronne Dora, se transforme peu à peu en tyran...

Mona, jeune femme équilibrée, va devoir faire face à Dora, qui possède un côté très sombre et qui dissimule de nombreux secrets. Elles sont "Deux", oui, mais pour combien de temps ?

http://www.sonatine-editions.fr/livres/Deux.asp

Repost 0
Published by Caroline
commenter cet article